La famille Gheldof arrivera le mercredi 19 juin pour s’établir durablement à Dolbeau-Mistassini dans le but d’offrir un meilleur avenir à leurs enfants.

Des travailleurs du Mexique, du Sénégal et de la Belgique

Plusieurs travailleurs sont prêts à déménager à des milliers de kilomètres pour s’offrir une meilleure qualité de vie et un meilleur avenir pour leurs enfants.

« On veut changer d’air, changer de vie et donner un meilleur avenir à nos enfants », lance d’emblée Olivier Gheldof, un Belge de 40 ans, qui été embauché comme chef cuisinier au Métro DB de Dolbeau-Mistassini, à la suite d’une mission de recrutement tenue à Paris en décembre dernier.

La famille Gheldof arrivera le mercredi 19 juin pour s’établir durablement à Dolbeau-Mistassini dans le but d’offrir un meilleur avenir à leurs enfants.

« Ma femme et moi sommes deux fonctionnaires, dit-il. Nous n’avons pas de problème d’emploi, mais on s’inquiète un peu pour le futur de nos enfants en voyant la crise qui s’installe avec les gilets jaunes », ajoute l’homme qui vient s’établir dans la région à compter du 19 juin avec sa femme et trois de ses quatre enfants [son garçon de 19 ans a décidé de rester en Belgique].

Olivier Gheldof a reçu des offres pour travailler à Lévis et dans la région de Montréal, mais il a fait le choix de vivre en région, question de profiter des grands espaces et de développer des contacts humains plus agréables. En janvier dernier, il a été charmé par la région lors d’une visite exploratoire, incluant une balade en motoneige au milieu du lac avec le propriétaire de Métro DB, Dany Boutin.

Pour Rafael Garcia Sabino, un Mexicain de 31 ans qui a été embauché comme machiniste chez Produits Gilbert, c’est aussi l’attrait d’une meilleure qualité de vie pour lui, sa femme et ses deux garçons de 9 et de 14 ans, qui l’a convaincu de venir s’installer à Roberval. « Je peux offrir une meilleure vie à mes enfants ici, car l’économie est plus stable et je gagne beaucoup plus d’argent », dit-il. Au lieu de gagner environ 28 dollars (400 pesos) par jour, il gagne désormais 22 dollars de l’heure ! « Je suis très reconnaissant de l’occasion offerte par Produits Gilbert et je veux leur démontrer qu’ils ont eu raison de me faire confiance », dit-il.

Chez Produits Gilbert, toute l’équipe est mobilisée pour accueillir les nouveaux arrivants, mentionne Lydia Gaudreault, la directrice générale, en ajoutant que des formations ont été offertes aux employés. « On veut qu’ils restent et qu’ils aiment la région, dit-elle. C’est devenu un beau projet humain, mené par toute l’équipe et, à ce jour, ça se passe au-delà de mes espérances. » Rafael a même eu l’opportunité d’aller pêcher à plus de 300 kilomètres dans le bois, mais il se demande encore pourquoi les Jeannois vont aussi loin en forêt pour attraper d’aussi petits poissons !

+

LES NOUVEAUX ARRIVANTS SOULIGNÉS

(Annie-Claude Brisson) - La deuxième édition de la Fête des nouveaux résidants organisée par Passionnément Alma-Lac-Saint-Jean-Est a permis de réunir, jeudi dernier, 70 personnes à Saint-Gédéon. Près de 190 personnes se sont ajoutées à la MRC Lac-Saint-Jean-Est depuis juin 2017. 

L’événement visait à « souligner l’arrivée de toutes ces personnes venues enrichir la MRC Lac-Saint-Jean-Est ».

Les 186 nouveaux résidants des deux dernières années sont issus de la diversité, effectuent un retour en région ou ont choisi de s’établir dans cette portion du Lac-Saint-Jean.

Des élus du secteur et des représentants du milieu ont remis, jeudi, des coffrets d’accueil et des chandails « Lac-Moi » aux participants.

Équipe Alma-Lac-Saint-Jean-Est a profité du rassemblement pour souligner l’implication d’employeurs qui favorisent l’inclusion et la rétention de la nouvelle main-d’œuvre. 

« On a beau attirer de nouvelles personnes sur notre territoire, la rétention est l’affaire de tous », conclut l’agente de développement Nabila Bedjbedj.

Rappelons que les organismes Équipe Alma-Lac-Saint-Jean-Est, Place aux jeunes en région et Portes ouvertes sur le Lac travaillent à contrer la baisse démographique.

Le couple formé de Tommy Piette et de Samm Tremblay est accompagné de l’agente de développement de la MRC, Jany Fortin.