Une pétition circule présentement à Larouche pour réclamer un meilleur accès aux services de Desjardins.

Des résidants de Larouche critiquent Desjardins

Les résidants de Larouche, qui viennent de perdre leur centre de service de la Caisse Desjardins de Jonquière, ont un accès restreint à leur guichet automatique. Cette situation ne fait pas l’unanimité et une pétition circule dans les rues de la municipalité.

La fermeture du point de service de Larouche a amené la Caisse Desjardins de Jonquière à relocaliser le guichet automatique dans le commerce Alimentation Larouche. L’appareil de nouvelle génération est accessible durant les heures d’ouverture du commerce, soit entre 7 h et 23 h 

Marcel Desgagné, qui est à l’origine de la pétition, tient à mentionner qu’il ne souhaite pas nuire aux responsables du commerce. C’est plutôt vers Desjardins qu’il se tourne. Selon lui, les citoyens se retrouvent devant le fait accompli sans aucune autre solution. 

Des citoyens déplorent que les transactions se fassent à la vue de tous alors que le guichet automatique se retrouve dans un coin du marché d’alimentation. 

L’idée de déménager le guichet automatique dans l’église de la municipalité a même été proposée. Toutefois, selon ce qu’il a été permis d’apprendre, la suggestion aurait été faite après la décision finale.

Le point de service le plus près de Larouche est celui de la Caisse Desjardins des Cinq-Cantons de Saint-Bruno qui est situé à 11 kilomètres. Ceux qui désirent absolument se tourner vers un point de service de la Caisse Desjardins de Jonquière doivent rouler une vingtaine de kilomètres afin d’accéder à l’établissement de la rue Saint-Dominique.

Le résidant de Larouche Marcel Desgagné est à l’origine d’une pétition dénonçant les changements de services offerts par la Caisse Desjardins de Jonquière.

Desjardins réagit

Le directeur des communications pour les Caisses Desjardins du Saguenay, Patrice Vachon, tient à mettre en lumière la décision prise dans ce cas précis. « Malgré le fait que le guichet n’atteint pas la cible transactionnelle de rentabilité, en lien avec nos échanges avec les leaders du milieu, nous avons décidé de laisser un guichet automatique dans la municipalité, a-t-il expliqué au Quotidien. Le marché d’alimentation permet de limiter les coûts et n’oblige pas l’ajout de mesures de sécurité. Cela élimine un certain coût de fonctionnement qui permet de laisser le guichet automatique », a-t-il ajouté.

Les opérations effectuées en dehors des heures d’ouverture du marché d’alimentation ne représentent que 100 transactions sur les 4000 réalisées mensuellement. 

Pour la Caisse Desjardins de Jonquière, le maintien du guichet automatique est une réponse aux besoins du milieu qui ont été exprimés. 

Une perte pour Larouche

Le maire de Larouche, Réjean Bédard, ne s’en cache pas. La fermeture du point de service est une perte en soi. « C’est certain que c’est une diminution de services. C’est toujours un deuil. Cela réduit le nombre d’heures de disponibilité de notre guichet automatique et ça ne fait plaisir à personne », explique celui qui assure comprendre la décision vu le nombre de transactions effectuées au comptoir. 

M. Bédard reste surpris de l’accès au guichet automatique. « On pensait qu’il y aurait une sortie extérieure qui permettrait d’y accéder 24 heures sur 24. On est un peu surpris que ça se fasse à l’intérieur », explique celui qui ne connaît pas les statistiques d’utilisation en pleine nuit. 

Malgré tout, il reste optimiste, affirmant qu’en planifiant, les citoyens ne devraient pas vivre trop d’inconvénients.

« On aurait préféré conserver notre comptoir. Avec les statistiques qui nous ont été présentées, c’était difficile de démontrer le contraire et d’exiger qu’ils conservent le comptoir », conclut le maire de Larouche.

+

LA BÂTISSE OFFERTE À LA MUNICIPALITÉ

(Annie-Claude Brisson) — Le bâtiment abritant autrefois le centre de service de Desjardins a été transféré à la municipalité de Larouche. Un appel de projets devrait permettre à des personnes et entreprises d’occuper les lieux dans un avenir rapproché. 

Selon le maire Réjean Bédard, Desjardins ne souhaitait par conserver uniquement un guichet automatique dans cette bâtisse située au coeur de la municipalité. 

Il a confié au Quotidien que l’espace servira éventuellement à des entreprises ou des projets en démarrage. Un appel de projets, en ce sens, sera fait au cours des semaines à venir.