Au Lac-Saint-Jean, le dernier record de chaleur a été enregistré en 2007, où le mercure affichait 27,4 degrés le 25 septembre.

Des records de chaleur fracassés

Même si l'automne est officiellement arrivé le 21 septembre, les chandails de laine et les bottillons ont encore dû patienter dans les garde-robes. Sans surprise, des records de chaleur ont été fracassés au Saguenay-Lac-Saint-Jean, lundi, et les plus chanceux ont même pu enfiler leur maillot de bain.
À Saguenay, il faut remonter jusqu'en 1958 pour retrouver un 25 septembre presque aussi chaud, alors qu'on enregistrait une température de 26,7 degrés Celsius. Lundi, le mercure aura atteint 31,5 degrés Celsius à Bagotville, avec des températures ressenties de 36 degrés pour l'ensemble de la région. À Roberval, le thermomètre a également affiché des températures de 31,5 degrés.
On se serait cru en plein mois de juillet, lundi, aux quatre coins du Québec. Joint par Le Quotidien en fin d'après-midi, le responsable de la station météorologique de la base militaire de Bagotville a confirmé qu'un record datant de 1958 avait été largement battu au Saguenay. « Il fait présentement 30,7 degrés et le mercure monte toujours. » En fin d'après-midi, le mercure aura atteint les 31,5 degrés. Plus récemment, Environnement Canada avait enregistré des températures de 25,4 degrés en 2008, à Jonquière. 
Pour ce qui est du Lac-Saint-Jean, le dernier record de chaleur avait été enregistré en 2007. À ce moment, le mercure avait affiché 27,4 degrés pour un 25 septembre, ce qui était déjà largement au-dessus des moyennes saisonnières. 
Il a même fait chaud dans la Réserve faunique des Laurentides, lundi, alors que des records de chaleur ont également été battus. La plus basse température a été enregistrée à l'Étape, avec un mercure de 26,8 degrés Celsius. À titre comparatif, le 25 septembre 2009, à l'Étape, il faisait -3,7 degrés Celsius, selon les données d'Environnement Canada. Il faut remonter à 2011 pour le dernier record de chaleur dans la Réserve faunique des Laurentides, avec un mercure de 22,4 degrés. 
Il y a eu des 25 septembre plus frisquets !
Habituellement, en cette période de l'année, le mercure oscille plutôt autour des 14 degrés Celsius. Fait cocasse, les records de la température la plus basse remontent à 1973 et 1976 pour un 25 septembre. En 1973, à Saguenay, le mercure avait descendu jusqu'à -2,8 degrés, alors qu'en 1976, à Roberval, on enregistrait une température plutôt frisquette de -1,7 degré. De quoi détonner avec les 36 degrés Celsius ressentis au Saguenay-Lac-Saint-Jean lundi.
En ce 25 septembre 2017, selon le météorologue amateur Jimmy Desbiens, c'est à Chicoutimi que les températures ont été les moins élevées au Saguenay-Lac-Saint-Jean, avec un mercure de 29,9 degrés. 
Ce que les prochains jours nous réservent
Bien que les prochains jours devraient être plus chauds que les moyennes saisonnières, il ne faut pas s'attendre à pouvoir patauger dans le lac Saint-Jean toute la semaine.
Au Saguenay, le mercure devrait atteindre les 19 degrés mardi et la pluie sera au rendez-vous pour le reste de la semaine, selon les prévisions d'Environnement Canada. Au Lac-Saint-Jean, des températures de 17 degrés Celsius sont prévues mardi.