Des ravioles signées Boivin

Grâce à un partenariat entre une entreprise de Lyon et la Fromagerie Boivin, un mets typique du Sud-Est de la France sera bientôt produit au Saguenay-Lac-Saint-Jean. La raviole, une pâte farcie au fromage qui émane de la région de La Drôme, sera fabriquée à petite échelle avec du cheddar baieriverain.
La raviole est une appellation d'origine contrôlée, mais rien n'empêche l'utilisation du terme au Canada. Pascal Mourgues, un entrepreneur originaire de La Drôme, habite au Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis 16 ans. Entremetteur reconnu, il a conservé plusieurs liens d'affaires avec sa patrie et a contribué à la concrétisation de nombreux partenariats entre le Québec et la France. Il s'est récemment associé à un compatriote qui produit des ravioles. Ensemble, ils ont formé une société nommée Les Ravioles du Royaume. Les équipements seront fournis par son partenaire d'affaires français et la raviole sera adaptée aux couleurs du Saguenay.
« Chaque fois que je vais en France, je ramène des ravioles et je me suis rendu compte qu'il y avait une demande ici. C'est un beau produit du terroir et je me suis dit qu'il faudrait arriver à la faire avec un fromage de chez nous », a signifié Pascal Mourgues, précisant que les ravioles originales sont produites avec du Comté, un fromage au lait cru.
Client
Le spécialiste dans la vente et la fabrication de cloisons de métal a pour cliente la Fromagerie Boivin. Il connaît bien son directeur général, Luc Boivin. Celui qui agit également comme conseiller municipal a donné son aval à la réalisation de quelques tests avec du cheddar de son entreprise. L'objectif était de créer une raviole dont le goût se rapprocherait de l'originale.
« Le conjoint de Véronique, la soeur de Luc Boivin, est originaire de Lyon. (Véronique) connaissait très bien la raviole et quand elle a su qu'on voulait en faire ici, elle a été emballée. Quand elle a goûté au produit, elle a dit : "c'est exactement ça!" », relate Pascal Mourgues.
Les ravioles régionales ne seront pas confectionnées entre les murs de la fromagerie Boivin parce que la farine n'est pas compatible avec ses équipements. Le produit sera toutefois vendu surgelé dans ses congélateurs. Le plat pourrait aussi être servi chaud au casse-croûte situé près du quai de croisières.
Beau, bon, pas cher
Si les ravioles sont parfois utilisées en gastronomie, il s'agit d'un mets simple que l'on fait cuire dans du bouillon de poulet. Même si les deux pâtes s'apprêtent sensiblement de la même manière et peuvent toutes deux être nappées de sauce, il ne faut pas confondre les ravioles avec les raviolis. Plus petites, les ravioles puisent leur nom de la rabiole, ce légume s'apparentant au navet autrefois utilisé dans la fabrication de la farce.
La production régionale devrait débuter dans un mois, après l'arrivée des équipements en provenance de France.
« Nous avons le seul fjord de l'Amérique du Nord et ce sera la première fois qu'on produit des ravioles en Amérique du Nord », se réjouit Pascal Mourgues.
Luc Boivin croit qu'il s'agit d'un créneau intéressant pour son entreprise, qui cherche toujours à diversifier ses produits. Selon Pascal Mourgues, outre l'acquisition d'une machine, peu d'investissements seront requis. L'entreprise Les Ravioles du Royaume prévoit fabriquer entre 50 et 100 kilogrammes de pâtes par semaine.