Hélène Aubin, du service des communications à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Des propos racistes en classe

La Commission scolaire (CS) des Rives-du-Saguenay a ouvert une enquête interne pour des allégations de propos racistes contre un enseignant d'une école secondaire.
L'enseignant d'histoire tiendrait ce type de discours en classe depuis le début de l'année scolaire, devant des élèves d'origine autochtone, a révélé Radio-Canada dans un reportage diffusé mardi soir.
«Dès qu'on a été mis au courant, vendredi, on a mis une enquête en place, a confirmé la porte-parole de la CS des Rives-du-Saguenay, Hélène Aubin, en soirée. On cherche à valider ces allégations et à faire la lumière sur cette histoire.»
«Si de tels propos ont été tenus, c'est inacceptable», a ajouté Mme Aubin, lors d'une entrevue téléphonique.
Selon Hélène Aubin, des rencontres ont déjà été tenues, et certaines personnes doivent encore être consultées. Si les allégations s'avèrent fondées, « les conséquences pourraient aller jusqu'à la suspension », a précisé la porte-parole de la CS des Rives-du-Saguenay.
Sortie sur Facebook
Selon Radio-Canada, l'enseignant aurait comparé les Autochtones à des chiens alors qu'il donnait un cours sur la crise d'Oka. De retour à la maison, un élève aurait rapporté ces propos à ses parents, et le père du jeune a fait une sortie Facebook.
L'enquête administrative pourrait durer encore quelques jours.