Le Club de curling Riverbend d’Alma a déposé une demande au PAFIRS pour rénover ses installations construites il y a plus de 90 ans.

Des projets de 20 M $ déposés au PAFIRS

Le Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS) Canada-Québec a attisé la convoitise des municipalités de la région alors qu’une liste de quatre projets totalisant près de 20 M $ a été déposée vendredi dernier, date limite pour le dépôt de projets.

Outre les demandes déposées par Saguenay pour son amphithéâtre totalisant 23 M $, Saint-Félicien notamment a présenté un dossier de 8 M $ pour la mise à niveau et l’aménagement de la station plein air quatre saisons Tobo-Ski.

Saint-Félicien a présenté une demande au PAFIRS pour mettre le Club Tobo-Ski.

Selon Dany Coudé, directeur général de Saint-Félicien, l’ensemble de la station a besoin d’une cure de rajeunissement et d’une expansion. Le bâtiment d’accueil pourrait être agrandi de 3000 pieds carrés, tandis que le stationnement devrait recevoir 200 cases plutôt que les 96 actuelles. L’achat d’une remontée mécanique neuve quadruple, l’ajout de deux canons à neige fixes, le remplacement du système d’éclairage des pentes ainsi que l’ajout d’un système d’éclairage du sentier multifonctionnel, de même qu’un nouveau garage figurent dans la demande de financement déposée. « Le Centre Tobo-Ski est en opération depuis une cinquantaine d’années. En 2019, on s’est dotés d’une planification stratégique pour en faire un site quatre saisons et en démocratiser l’utilisation avec des pistes plus faciles », explique M. Coudé.

Au Bas-Saguenay, le maire de L’anse Saint-Jean, Lucien Martel, confirme avoir déposé un projet de 5,6 M $ qui servirait à moderniser le chalet principal, le bar et la cuisine de la station de ski ainsi que l’ajout de canons au système d’enneigement artificiel. Le développement de nouvelles pistes haute route, l’amélioration de pistes existantes ainsi que la mise à niveau des remontées mécaniques et des systèmes de commande électroniques figurent dans les plans. « On est confiants qu’on pourra être sélectionné. C’est quand même un projet sérieux qu’on a documenté et sur lequel on a travaillé pendant un mois », commente le maire Martel.

La Club de curling Riverbend, d’Alma, a déposé une demande d’environ 3,5 M $, selon la présidente du conseil d’administration Sylvie Robitaille. Le club fondé il y a 91 ans a besoin de rénovations, selon elle, et c’est pourquoi l’argent servirait à la rénovation de l’immeuble, entre autres, pour l’ajout de planchers de béton pour l’aménagement des glaces, plutôt que le sable actuel. Des travaux d’amélioration de la salle, la climatisation et le stationnement sont tous des travaux à réaliser. La rénovation intérieure devait permettre aux personnes se déplaçant en chaises roulantes de pratiquer ce sport en éliminant les escaliers d’accès à la glace.

Mme Robitaille a souhaité que le député caquiste Éric Girard pousse le projet et balaie fort pour atteindre la cible.