Au lieu d’utiliser les attaches de plastique prévues à cette fin, des bénévoles du député sortant dans la circonscription de Dubuc, Serge Simard, ont fixé des pancartes à des poteaux avec des clous. Le DGEQ confirme que faire ainsi représente une infraction à la Loi électorale, laquelle stipule que nul ne doit fixer de pancartes à l’aide de clous ou de broches métalliques.

Des problèmes de pancartes pour Serge Simard

Le député libéral sortant de Dubuc et candidat aux élections du 1er octobre, Serge Simard, devra retirer plusieurs de ses pancartes électorales. En les fixant à des poteaux avec des clous, il a enfreint la Loi.

Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) ne confirme ni n’infirme la réception de plaintes. Toutefois, Le Quotidien a obtenu copie d’une missive acheminée à l’organisme gouvernemental le 2 septembre à ce sujet. Dans la lettre, on peut lire qu’« alors que des bénévoles fixaient un bon nombre d’affiches, il a été observé qu’ils plantaient des clous de type bardeau d’asphalte, marteau à la main, afin de s’assurer d’une solidité supérieure. Cela a été constaté dans le secteur de Saint-Félix-d’Otis [...] et à plusieurs autres endroits », écrit le plaignant, qui n’a pas voulu être nommé. Une agente d’information a répondu au citoyen le 3 septembre par courriel, confirmant que le fait d’installer des affiches électorales avec des clous représente en effet un geste illégal.

Le responsable des communications du PLQ, Alexandre Lavoie-Desgagné, confirme que l’équipe de Serge Simard est au fait du dossier et que la situation a été prise en charge. Selon le porte-parole, il s’agit d’une erreur de la part de l’équipe de bénévoles du candidat, qui n’étaient pas au courant du règlement.