Chaque année, les récoltes sont distribués aux résidants. En 2017, plus de 200 concombres ont été récoltés.

Des poules et un jardin pour les aînés

La direction de la résidence Le Saint-Jude d’Alma s’approche, quotidiennement, de son objectif premier, le bonheur de ses résidants. Cela passe, entre autres, par les nombreuses activités offertes et initiatives mises en place, dont le jardin et une nouveauté qui fait énormément réagir depuis quelques semaines, le poulailler.

L’immense bâtiment, situé au coin des boulevards Saint-Jude et Auger, à Alma, offre tout ce qui se retrouve normalement dans une résidence hôtelière pour personnes âgées. L’ambiance est chic, le personnel et les résidants sont souriants. Toutefois, c’est dans l’arrière-cour que la différence prend place.

Le potager s’étend devant les fenêtres de la salle à manger qui donnent sur le boulevard Auger. Initialement créé en collaboration avec les Serres Dame Nature, le projet a depuis été adapté aux besoins des usagers de la résidence Le Saint-Jude. Depuis quelques années, René Tremblay est le grand manitou du jardin, nommé le Pot« Âgé ». « Cela m’amuse. Chaque matin, je viens faire mon tour. Quand je vais marcher, je me rends au jardin », raconte René Tremblay, qui ne s’attendait pas à une telle initiative dans une résidence pour personnes âgées.

Il y a quelques mois, celui qui habite la résidence depuis six ans ne se sentait pas au sommet de sa forme et avait pris la décision de mettre de côté le jardin pour cet été. Toutefois, la nouvelle a rapidement fait le tour de la centaine de résidants. « Un monsieur qui n’est pas très bavard m’a parlé en me disant qu’on ne pourrait plus goûter les tomates et les concombres du jardin. Il en a même parlé avec ma femme », raconte celui qui se considère comme un passionné du jardinage depuis sa retraite.

« Les gens ont commencé à me parler du jardin en mars. Ma femme m’a convaincu. J’ai eu de l’aide pour démarrer », ajoute-t-il.

L’été 2017 est passé à l’histoire, entre autres, avec une immense récolte de 200 concombres.

D’ailleurs, le partage des récoltes est un grand moment de bonheur pour tous.

Depuis le début du mois de juin, la résidence Le Saint-Jude accueille de nouvelles résidantes qui attirent l’attention, quatre poules. Sur la photo, Florian Gagnon les surveillait.

La coordonnatrice Joanie Audet explique que la distribution des légumes apporte son lot de sourires. M. Tremblay s’assure que tout le monde en reçoive.

Le jardin n’est plus l’unique point d’intérêt qui attire l’oeil et l’attention. Depuis le 5 juin, quatre poules vivent dans le poulailler. « Des poules, je ne connaissais pas ça. Je m’en occupe tous les matins. On doit nettoyer la cage, en plus de ramasser les oeufs », explique Florian Gagnon, qui, lors du passage du journal Le Quotidien, surveillait les poules en liberté.

Il n’est pas rare que des citoyens qui marchent en bordure du boulevard Auger s’arrêtent pour échanger quelques mots avec les résidants à propos du jardin et des poules.

Depuis quelques années, René Tremblay est en charge du jardin de la résidence Le Saint-Jude. La coordonnatrice Joanie Audet se charge d’offrir un milieu de vie stimulant et agréable aux résidants.

Ce type d’initiatives s’ajoute au calendrier d’activités assez chargé. « Nous avons une grande participation à nos activités. Les compétences et les passions des gens qui habitent Le Saint-Jude sont mises à contribution. Ce que nous offrons est évolutif. Le projet du jardin sera évalué l’an prochain. On pourra encore le modifier pour aider M. Tremblay », explique le directeur général de la résidence, Daniel Beaulieu.

« Le travail de la coordonnatrice permet d’offrir un milieu de vie à ces personnes. Nous ne sommes pas parfaits, mais de manière générale, on s’ajuste aux besoins des résidants », conclut M. Beaulieu.