Marc Lapointe de l'entreprise Perroquet Pirate, montre les prouesses de ce perroquet Ara aux visiteurs.

Des plumes, du poil et des écailles!

De nombreuses personnes ont voulu mettre un peu de couleurs et de soleil à ce samedi pluvieux et plutôt frisquet en visitant le Salon des animaux exotiques de Saguenay, qui se tient cette fin de semaine, au Pavillon sportif de l'Université du Québec à Chicoutimi. Des plumes, du poil et des écailles; les visiteurs sont servis.
Cette petite fille ne semblait pas du tout effrayée devant cette tarentule.
Godzilla, un lézard de 50 livres, se laisse docilement caresser par les visiteurs.
Il y avait foule, en après-midi, lors du passage du Quotidien sur les lieux. Petits et grands, curieux, amusés et parfois craintifs, ont rendu visite aux centaines d'animaux présents au Pavillon sportif. Les visiteurs peuvent ainsi, au cours du week-end, faire la connaissance des reptiles, perroquets, insectes et plusieurs charmants mammifères, tels qu'un lionceau, un wallaby, un cougar et un porc-épic à crête de l'Afrique, entre autres.
Auparavant, l'événement se tenait à l'aréna de l'UQAC. En étant maintenant organisé au Pavillon sportif, le salon a pu doubler sa superficie. «Nous avons 260 invités avec leurs animaux. C'est certain que le bébé lion plait beaucoup!», a affirmé le promoteur, Johnny Doré, qui a pris soin d'inviter des propriétaires de zoos de l'Ontario cette année, afin d'offrir un plus large éventail de spécimens.
Il faut dire que le kiosque de Perroquet Pirate, de Québec, attire les regards. Une soixantaine d'oiseaux, plus colorés les uns que les autres, font les beaux yeux aux visiteurs. Ceux qui s'offrent un traitement VIP sont invités à s'asseoir et à tendre la main, histoire de caresser quelques spécimens. L'entreprise, tenue par Marc Lapointe et Martine Laplante, est de retour au Salon des animaux exotiques de Saguenay après deux ans d'absence.
Pour les plus téméraires, les tarentules, les serpents et les reptiles de tous genres sont encore bien représentés au salon. D'ailleurs, le lézard Godzilla, qui pèse pas moins de 50 livres, se laisse facilement flatter par les visiteurs. Docile, il ne fait que tirer la langue en guise de bonjour.
Le Salon se poursuit en soirée samedi jusqu'à 22h. Il sera également ouvert aux visiteurs dimanche jusqu'à 17h.