Des piliers solaires observés

Ceux qui se sont levés tôt, mercredi matin, ont pu assister à un phénomène météo assez exceptionnel à l’est : des piliers solaires.

On pouvait voir deux colonnes de lumière qui s’élevaient de chaque côté de l’astre du jour, le tout entouré d’un halo. 

Le chargé de cours de plein air de l’UQAC, Gilles Lévesque, qui aime bien observer le ciel, a saisi sa caméra en voyant le phénomène de la fenêtre de son bureau, ce qui nous a valu ces photos des deux piliers. 

Sans être un expert, il nous explique que les piliers solaires font partie des photométéores, des phénomènes nés de l’interaction entre le soleil et les cristaux de glace qui se forment dans la haute atmosphère. 

Ainsi, les conditions étaient réunies pour voir des piliers solaires mercredi matin puisque le ciel était dégagé à l’est et il y avait des cirrostratus (nuages en fine couche mince à plus de 20 000 pieds) et des altostratus. 

Un pilier solaire est un reflet du lever ou du coucher du Soleil dans les aiguilles de glace, tombant doucement, en feuille morte, vers le sol. 

Ce phénomène optique est dû aux faisceaux de lumière verticaux partant du sommet et de la base du Soleil quand il est bas sur l’horizon (entre 6 et 20 degrés).