Une quarantaine de maisonnettes ont quitté les glaces, dimanche.

Des pêcheurs préparent leur sortie

Certains pêcheurs ont profité d'un dimanche aux allures printanières pour taquiner le poisson, bien installés sur les glaces de la baie des Ha! Ha!. D'autres ont plutôt décidé de plier bagage, préférant ne pas prendre le risque de devoir quitter les glaces en urgence au cours de la semaine.
«J'ai vécu une évacuation d'urgence en 2010 et je peux vous dire que c'est stressant!», a lancé Louise Poitras, dimanche, lorsque rencontrée par Le Quotidien. «Je n'avais pas aimé ça du tout», a ajouté la dame. 
Son fils, Gino Tremblay, était du même avis. Il s'affairait, dimanche, à désinstaller la maisonnette. «On a décidé de partir aujourd'hui (dimanche), car la Ville nous a laissé un message comme quoi il pourrait y avoir une évacuation cette semaine. Je n'ai pas du tout le goût de sortir en catastrophe, alors on se prépare. C'est dommage, car on perd une semaine, mais c'est plus sécuritaire», a affirmé l'homme, qui pelletait la neige autour de la petite cabane.
<p>Gino Tremblay, Jean-Claude Morin, Louise Poitras et Alex Tremblay ne voulaient pas vivre une évacuation d'urgence comme en 2010.</p>
<p>Mario Dallaire, conseiller technique de pêche blanche à Saguenay, croit que la saison se terminera le 13 mars, comme prévu.</p>
Plus tôt cette semaine, un vent de panique avait soufflé sur les glaces de la baie des Ha! Ha!, alors que la Ville affirmait qu'une évacuation d'urgence pourrait avoir lieu avant la fin de la saison, prévue pour le 13 mars. Samedi et dimanche, plusieurs pêcheurs ont décidé de sortir leur cabane. Hier, sur le site de Grande-Baie, environ 40 maisonnettes ont quitté leur emplacement. 
«Ça s'est bien déroulé au cours de la fin de semaine, plusieurs propriétaires de cabanes ont décidé de quitter les glaces tout de suite, mais il n'y a pas panique. Les gens ont compris que la Ville ne souhaitait pas faire peur aux pêcheurs en publiant ce communiqué», a affirmé Mario Dallaire, conseiller technique de la pêche blanche pour Saguenay, lorsque rencontré sur la baie.
L'expert estime que c'est le pont de glace, qui permet l'embarquement et la sortie des maisonnettes, qui pourrait poser problème cette semaine. «Ça va dépendre de la température et des marées, mais, déjà, on sent le pont de glace vibrer lorsque les cabanes et les camionnettes circulent dessus. Mais ça sort bien quand même et, à mon avis, la saison se terminera comme prévu le 13 mars», a affirmé Mario Dallaire.
Le 20 février 2010, les glaces de la baie avaient été évacuées en catastrophe, alors qu'une importante fissure s'était formée sur le site de L'Anse-à-Benjamin. Mario Dallaire ne croit pas qu'une telle situation se reproduise cette année. 
«Dans le pire des cas, s'il y a un problème, ce sera avec le pont de glace et nous avons les équipements pour le réparer», a-t-il indiqué.
La pêche aux poissons de fond se terminait dimanche soir à minuit. Celle à l'éperlan se poursuit encore une semaine.