À l’Ascension, un garage s’est effondré pendant la tempête.

Des orages violents causent plusieurs dommages

Les rafales ont atteint 138 km/h à Roberval, à 17 h, lundi, lors du passage de la cellule orageuse qui a causé plusieurs dommages dans la région, laissant jusqu’à 4400 personnes sans électricité. Une maison a même été frappée par la foudre à Arvida.

Les rafales et la pluie forte annoncées par Environnement Canada ont frappé le Lac-Saint-Jean en fin d’après-midi, avant de se déplacer vers le Saguenay en début de soirée, cachant le soleil plombant et chassant abruptement les baigneurs des plages.

Les orages violents ont laissé dans leur sillage de nombreux dommages sur le territoire jeannois. À Roberval, les plus fortes rafales ont été enregistrées à la station météorologique d’Environnement Canada, à l’aéroport de la municipalité.

À L’Ascension, un grand garage bâti sur le 7e rang s’est effondré pendant la tempête. Une tour de télécommunication a même été pliée en deux sous la force des vents, dans le chemin des Petits fruits, à Saint-Henri-de-Taillon.

Plusieurs arbres sont également tombés ou ont été déracinés sur le territoire, endommageant des lignes électriques. 

Une tour de communication a même été pliée en deux sous la force des vents, dans le chemin des petits fruits, à Saint-Henri-de-Taillon.

Maison frappée par la foudre

À Arvida, vers 19 h, les occupants d’une résidence de la rue Mcleod ont eu toute une frousse lorsque leur maison a été frappée par la foudre, déclenchant du même coup un incendie.

Les personnes qui se trouvaient à l’intérieur ont pu évacuer rapidement. Elles ont décrit avoir vu une « boule de feu passer par la fenêtre », suivie d’un bruit assourdissant, selon les propos rapportés par le chef aux opérations de la Sécurité incendie de Saguenay, Pierre Chouinard.

Une quinzaine de pompiers se sont rendus rapidement au 2746 rue Mcleod afin de maîtriser les flammes, la foudre s’étant abattue sur le deuxième étage, à l’arrière de la résidence. L’incendie a été rapidement maîtrisé, limitant ainsi les dommages à l’extérieur du domicile.

En une heure, les pompiers de Saguenay ont reçu une dizaine d’appels, en particulier dans le secteur Arvida qui a été le plus touché par les orages violents.

Pannes d’électricité

En début de soirée, lundi, jusqu’à 4400 clients ont été privés d’électricité après le passage de la cellule orageuse, situés en majorité au Lac-Saint-Jean.

Vers 22 h, quelque 3000 clients d’Hydro-Québec, répartis en 43 pannes sur le territoire, se trouvaient toujours plongés dans le noir. Plusieurs petites pannes ne touchaient que quelques dizaines de personnes à la fois.

Au Lac-Saint-Jean, le secteur de Labrecque demeurait le plus affecté, avec quelque 600 personnes sans électricité. Au Saguenay, la panne la plus importante touchait quelque 1000 clients, entre les secteurs d’Arvida et de Kénogami. Dans la plupart des cas, Hydro-Québec prévoyait le retour de l’électricité avant minuit, selon la section Info-Pannes du site Internet d’Hydro-Québec.

Toutefois, les délais pouvaient être plus longs, prévenait-on, les équipes d’Hydro-Québec étant fortement sollicitées à travers la province en raison des orages violents.

À Alma, sur le chemin du Bon Air, un arbre s’est effondré sous la force des vents.

+

DEUX SAUVETAGES SUR LE LAC SAINT-JEAN

Les pompiers de Mashteuiatsh ont prêté assistance à deux embarcations de plaisanciers qui se trouvaient en détresse sur le lac Saint-Jean pendant les orages violents, lundi en fin d’après-midi. 

Les pompiers ont reçu un premier appel de pêcheurs qui se trouvaient en difficulté près de Chambord, sur le lac Saint-Jean. À l’arrivée de l’équipe de sauvetage nautique de Mashteuiatsh, les pêcheurs avaient réussi à regagner la rive, a rapporté le directeur du service de police et d’incendie de Mashteuiatsh, Simon Vanier, lors d’une entrevue téléphonique.

Alors que l’équipe de sauvetage prenait le chemin du retour, un nouvel appel pour une embarcation en détresse a été reçu. Cinq adultes et un enfant étaient en difficulté, près de l’île aux Couleuvres. En attendant l’arrivée des secours, ils ont réussi de peine et de misère à gagner la rive de l’île à l’aide de rames, luttant contre les fortes vagues du lac Saint-Jean.

« Ils ont été reconduits par mon équipe de sauvetage à la marina de Roberval, où ils ont reçu les premiers soins pour un début d’hypothermie pour le jeune enfant. Mais tout le monde est sain et sauf », a souligné le directeur.

Les pompiers de Mashteuiatsh sont responsables des sauvetages nautiques sur le lac Saint-Jean, dans le secteur de la MRC du Domaine-du-Roy, en vertu d’une entente signée au printemps avec la MRC.