La designer Gabrielle Desgagné et l'artiste peintre ANNLO ont uni leurs talents pour créer une collection de jeans sur lesquels sont peintes des oeuvres d'art.

Des oeuvres sur du jeans

Marier l'art et la mode. Voilà l'audacieux défi que se sont lancé deux talents bruts originaires de la région : la designer Gabrielle Desgagné et la peintre ANNLO. Le 20 juin, elles lèveront le voile sur une mini-collection de cinq jeans personnalisés arborant chacun une fresque. Trois hauts s'agenceront aux pantalons, pour un style que les deux artistes qualifient de « décontracté » et d'« unique ».
 Gabrielle Desgagné, créatrice de la griffe JAX N JOE, a fait la connaissance d'Anne-Laurence Grenier lors de la dernière édition du festival Panache événement mode. Les deux femmes se sont trouvé plusieurs atomes crochus. La designer, qui est originaire de Sacré-Coeur, mais qui se considère comme une Saguenéenne dans l'âme, n'a pas manqué d'attirer l'attention du public régional avec d'élégants morceaux construits à partir de ses matériaux de prédilection : le velours, la dentelle et le cuir. ANNLO a saupoudré un peu de sa magie artistique sur le festival, devenu un incontournable du circuit des événements mode au Québec. 
« Quand on s'est rencontrées à Panache, ç'a cliqué. Anne-Laurence est très féminine dans sa manière de créer et ça me rejoint beaucoup. On est de deux générations différentes, mais on a le même dynamisme. On a donc décidé de s'associer ensemble pour une collaboration unique », met en contexte Gabrielle Desgagné, dont l'atelier-boutique a pignon sur rue à Québec.
Jeans recyclé 
Les pantalons de la mini-collection seront fabriqués à partir de paires de jeans recyclées achetées dans des friperies. Elles seront déconstruites par Gabrielle Desgagné, qui leur donnera une nouvelle vie. Bien sûr, la designer y ajoutera sa propre signature, notamment en intégrant des bandes de cuir pour un effet confo-chic. Une fois le travail terminé, Gabrielle Desgagné cédera la place à ANNLO, qui utilisera le denim comme canevas, pour donner naissance à une fresque inédite. La peintre, qui s'inspire de ses voyages et de l'époque rétro, maîtrise l'art abstrait et figuratif. Elle est reconnue pour ses dessins colorés, ses visages et ses paysages flamboyants. 
Les femmes qui se procureront un jeans auront donc l'assurance qu'elles détiennent un vêtement exclusif qui ne sera jamais reproduit ailleurs.
« Un souffle nouveau et innovateur voit maintenant le jour grâce à ces pantalons nouveau genre permettant à quiconque d'arborer une oeuvre d'art, toujours avec la même qualité et le même confort que signe habituellement la marque JAX N JOE », met en relief Gabrielle Desgagné, qui se dit tout à fait emballée par ce projet, réalisé en marge de ses collections.
Des vêtements pour tous
Le moment présent en est un de grande effervescence pour Gabrielle Desgagné, qui s'affaire à « démocratiser » JAX N JOE. Selon la designer, plusieurs femmes croient, à tort, que ses collections sont destinées à des silhouettes longilignes.
« J'ai souvent porté le chapeau de la designer qui crée seulement pour des femmes qui sont grandes et minces. C'est une étiquette qui me colle à la peau et je veux m'en défaire. JAX N JOE, c'est pour tout le monde et on essaie de se rapprocher des gens en montrant que nos vêtements peuvent aller à tout le monde », dit Gabrielle Desgagné, en entrevue téléphonique. 
Ce désir d'universalité se transpose dans la collaboration avec la peintre ANNLO. Il y a deux semaines, une séance photo qui servira de base à la campagne promotionnelle de la mini-collection de jeans et de hauts a été réalisée dans les rues de Chicoutimi. Des femmes de trois générations ont servi de mannequins. Alexandra Chalifour, 23 ans, Catherine Lavoie, 40 ans et Catherine Richard, 73 ans, ont toutes enfilé un jeans pour les besoins de la cause. Évidemment, les vêtements griffés ont un prix et chaque jeans coûtera 600 $ à quiconque souhaite s'en procurer une paire. Gabrielle Desgagné est convaincue que la mini-collection est vouée au succès. 
« On est dans un marché de niche et il y a une clientèle pour ça. De plus en plus, il y a une catégorie de gens qui vont vouloir payer plus cher pour un morceau spécial fabriqué chez eux et qu'ils vont pouvoir porter plusieurs fois », fait valoir la créatrice, qui croit que les femmes intéressées par la mode veulent encourager les créateurs d'ici. La collection sera disponible en ligne sur jaxnjoe.com et https ://boutique.annlocreations.com, ou chez JAX N Joe, à Québec.