Le lancement de la saison touristique hivernale du Bas-Saguenay avait lieu, mardi matin, à la Station de ski du mont Édouard, à L’Anse-Saint-Jean.

Des nouveautés touristiques au Bas-Saguenay

Le Bas-Saguenay, l’un des terrains de jeux de la région, offrira aux touristes quelques nouveautés au chapitre de l’hébergement, de la pratique sportive et des activités sociales, au cours du prochain hiver.

À l’occasion du premier lancement de saison touristique hivernale (l’an dernier, une panne électrique majeure avait forcé l’annulation), le maire anjeannois Lucien Martel a annoncé qu’après un investissement de 200 000 $ sur trois ans, la station de ski du Mont-Édouard a reçu officiellement son certificat d’homologation super G par la Fédération internationale de ski (FIS) pour la piste Desjardins, la seule existant au Québec.

M. Martel a mentionné que cette accréditation a déjà des retombées puisque plusieurs équipes de compétition provinciales ont sollicité la station pour la tenue de camps d’entraînement sur les pentes.

Du 23 au 28 février prochain se déroulera le critérium provincial U16, la plus importante après les Jeux du Québec. Plus de 160 coureurs accompagnés de 60 à 80 entraîneurs et leur famille séjourneront à L’Anse-Saint-Jean pendant les six jours de compétition.

La fréquentation des pistes de haute route devrait continuer de croître avec l’agrandissement des refuges tandis que les secteurs du Pic de la Grive, sur le mont Laure-Gaudreault, ont été agrandis pour offrir deux fois plus de territoire aménagé.

Le 31 décembre à 21 h, les Anjeannois, citoyens du Bas-Saguenay et touristes présents sont invités à défoncer l’année lors du mariage de l’eau et du feu à l’occasion de la seconde édition de la « Montagne en feu », un grand feu d’artifice destiné à faire exploser le Mont-Édouard, selon l’expression employée par l’organisateur Jean-Paul Vaillancourt. 

Pour cette seconde édition, le comité de la montagne et sa trentaine de bénévoles prévoient l’aménagement d’un parc de neige avec palais de glace et piste de danse pour les enfants.

Samedi, Édouard-les-Bains soulignera ses dix ans avec une soirée à la lanterne à compter de 19 h.

Saint-Félix-d’Otis est maintenant doté d’un nouveau bistro assorti d’un centre d’hébergement de quatre chambres avec l’association de Maxim Rouleau et Jessica Beaulieu-Lecomte, exploitants déjà présents, ainsi que Michaël Marcotte et Iris Paquette-Perreault, un couple originaire de Saint-Jean, dans Le Perchoir, aménagé dans l’ancienne épicerie du Vieux chemin. Quatre chambres et un dortoir sont désormais offerts au public.

Petit-Saguenay continue de miser sur la présence du seul aréna au Bas-Saguenay avec la tenue de tournois et activités de hockey. Le 19 janvier, un match entre les anciens Nordiques et les employés du Domaine Laforest aura lieu.

Les touristes désireux d’être hébergés à l’Auberge du Presbytère de Rivière-Éternité pourront désormais réserver leur chambre sur le nouveau site Web tout en fréquentant le Parc national du Fjord-du-Saguenay.

Ferland-et-Boilleau soulignera les performances de son enfant chéri, Samuel Girard, athlète olympique de patinage de vitesse, lors d’activités prévues pour lui. Le 6 janvier, les citoyens sont invités à apporter leur sapin naturel de noël pour l’activité « Distille ton sapin de Noël » organisée par le Groupe Boréal Ressources, la Coopérative forestière Ferland-et-Boileau et la municipalité, en collaboration avec Phytochemia et Alchemia Solutions. Leur sapin sera distillé pour produire une huile essentielle qui leur sera remise.

Lucien Martel, maire de L’Anse-Saint-Jean.