La programmation du Festicam de Saint-Honoré a été dévoilée mardi matin par son président, Steeve Côté, ainsi que la vice-présidente, France Boivin. Ils étaient accompagnés du président d’honneur et maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay.

Des nouveautés pour le Festicam

Le Festicam de Saint-Honoré, anciennement connu sous le nom de Festival des camionneurs de Saguenay, est de retour pour une deuxième édition. La nouvelle mouture du festival va se dérouler sur trois jours, du 14 au 16 septembre prochain, sur un terrain près de l’aéroport de Saint-Honoré. La présidence d’honneur est d’ailleurs assurée par le maire de la ville, Bruno Tremblay. Musique en soirée, espace pour les familles ainsi que la fameuse parade font partie de la programmation.

La grande nouveauté de cette nouvelle édition est l’ajout d’une compétition de tir de camion, un concours de tractage de lourde charge pour les différents véhicules. C’est la distance parcourue qui détermine le gagnant. « Tout le monde est invité à s’inscrire même s’ils n’ont qu’un pick-up. Différentes catégories existent et dépendamment du type de véhicule et des modifications qui lui ont été apportées, les poids vont varier », a expliqué le président du Festicam, Steeve Côté. Des bourses seront remises aux vainqueurs.

Le festival se veut une ouverture sur les métiers entourant le monde du transport. « Nous vivons en ce moment une énorme pénurie de main-d’œuvre dans ce secteur, que ce soit pour les journaliers ou pour le côté administratif. On veut démystifier le domaine, ce sont de très beaux emplois », ajoute M. Côté.

Un simulateur de conduite ainsi qu’un test d’angle mort seront aussi disponibles à l’essai pour les visiteurs. « On veut favoriser une cohabitation plus sécuritaire avec les automobilistes. Ces outils peuvent faire réaliser que certaines manœuvres sont vraiment dangereuses. On a vu quelques accidents dans le simulateur l’an dernier », ajoute le président en riant.

En musique
Patrick Normand se produira sur la scène du festival le vendredi soir, et les airs de Kaïn empliront le grand chapiteau le samedi soir. « On est prêt à accueillir 5000 personnes pour les deux soirs de spectacle », mentionne la vice-présidente du festival, France Boivin. Des passeports seront disponibles en prévente à partir du 15 mai, au coût de 25 $, et ce, jusqu’au 15 juin. L’accès au site sera aussi possible au coût de 15 $ par jour.

Le « Show and Shine » sera de retour pour la deuxième édition du festival. « L’an dernier, j’ai vu des gars revenir à la maison à 18 h le vendredi soir et se mettre à faire briller leurs camions pour être prêts pour la parade le lendemain. On est très fiers de nos machines. Ça nous rend heureux de partager cette passion-là », explique le président du Festicam.