Une vingtaine de militants de Loge m’entraide ont réclamé le terrain de l’ancienne Boulangerie Fortin, mercredi, à l’hôtel de ville.

Des militants de l’organisme Loge m’entraide débarquent à l’hôtel de ville de Saguenay

Une vingtaine de militants de Loge m’entraide et la coordonnatrice Sonia Côté se sont présentés à l’hôtel de ville de Saguenay afin de réclamer le terrain de l’ancienne Boulangerie Fortin pour y établir la coopérative d’habitation La Solidarité.

« N’ayant jamais pu rencontrer la mairesse depuis son élection, et puisque la naissance de la coopérative d’habitation La Solidarité est bloquée volontairement par la Ville depuis 2013, les Mal-Logés de Saguenay viennent frapper à la porte de la “mère Noël” pour lui demander en cadeau que leur soit redonné le terrain de l’ex-Boulangerie Fortin afin de fonder leur projet », lit-on dans la communication écrite transmise par l’organisme.

La Ville a offert le terrain en décembre 2013, avant de le reprendre quelques mois plus tard en raison de sa contamination. Selon Loge m’entraide, l’administration Néron a fait passer le zonage du terrain de résidentiel à commercial avant d’y entreprendre des travaux de décontamination coûtant 368 000 $.

L’organisme déplore que malgré la mise sur pied de la Table d’accès à l’habitation, il n’y ait eu que quatre rencontres depuis 2017. « De toute manière, la Ville n’a pas besoin de cette table pour décider d’aider un projet de logements sociaux. À preuve, en mars 2019, elle a offert 992 000 $ et un rabais de taxes de 25 ans à un projet de logements sociaux sans que la Table en ait discuté, ni même été informée. Les Mal-logés ne sont pas dupes ! », ajoute Mme Côté.

Les Mal-Logés espèrent 700 000 $ de la Ville sur une période de cinq ans ainsi qu’un rabais de taxes de 25 ans. La cession du terrain de l’ancienne Boulangerie Fortin est également nécessaire à la réalisation du projet de coopérative.