Des mesures prometteuses pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean dans le budget provincial

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
La CAQ n’a pas sorti de lapin de son chapeau pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Mais la région pourrait trouver son compte dans certaines mesures, annoncées mardi.

Outre le crédit d’impôt à l’innovation, la nouvelle stratégie pour valoriser le patrimoine bâti devrait toucher le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Armé d’une nouvelle enveloppe de 394 M $, destinée au secteur culturel, le gouvernement caquiste compte mettre en place des infrastructures culturelles dans les régions du Québec. Ces dernières seront constituées d’immeubles patrimoniaux, qui seront achetés, restaurés, reconvertis et aménagés. Ces infrastructures serviront, entre autres choses, à la diffusion, à la création et à la médiation culturelles afin de « promouvoir l’héritage culturel québécois ». Les fonctionnaires, rencontrés par Le Quotidien lors du huis clos réservé aux médias, n’étaient cependant pas en mesure de détailler davantage la mesure qui fera l’objet d’une annonce politique sous peu.

Québec compte également sécuriser son approvisionnement en ressources minérales dites critiques et stratégiques dans les prochaines années, des ressources de plus en plus en demande en raison de l’évolution des technologies. Ces minéraux, dont certains sont utilisés dans l’électrification des transports et la fabrication de produits numériques et technologiques, regroupent notamment le lithium, le cobalt, le graphite, les éléments de terres rares, le niobium et le titane. Des ressources visées par plusieurs projets miniers qui touchent directement et indirectement la région.

La CAQ a aussi réservé une enveloppe de 90 M $ pour intensifier, notamment, l’acquisition de connaissances, l’éducation et la sensibilisation sur les minéraux ainsi que la promotion de leur potentiel. Le gouvernement souhaite favoriser l’innovation et développer l’expertise et les chaînes de valeur associées à ces ressources. L’UQAC possède un centre d’études sur les ressources minérales. Les détails de cette initiative seront aussi dévoilés ultérieurement par le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles.

Le gouvernement caquiste a présenté le plus ambitieux plan en infrastructures avec des investissements de 130 milliards $ sur 10 ans. Le plan confirme sans surprise des investissements déjà annoncés en région, dont le centre multisport.

Le prolongement de la route à quatre voies divisées à Saint-Bruno fait toujours partie des projets de plus de 100 M $ à l’étude, et le bloc opératoire de l’hôpital de Chicoutimi figure sur la liste des projets d’infrastructure de plus de 50 M$ à l’étude.

Toutefois, il n’y a aucune trace du pont de Sainte-Anne dans le budget. Des fonctionnaires ont néanmoins précisé au Quotidien que les dossiers de moins de 20 M$ ne se retrouvent pas dans la liste envoyée aux médias, sans toutefois confirmer la concrétisation de cette réfection évaluée à 12 M$.