Le Hobbit

Des marionnettes en cadeau [PHOTOS]

Alors que s’ouvrira samedi l’exposition Géantes ! 48 ans de marionnettes du Théâtre Sans Fil à La Pulperie, il est déjà établi qu’une dizaine d’exemplaires seront légués à Saguenay et au Festival international des arts de la marionnette à Saguenay (FIAMS) pour être exposés en permanence.

C’est ce qu’a dévoilé le fondateur, directeur général et artistique du Théâtre Sans Fil, André Viens.

« Comme vous allez le voir l’automne prochain, la Ville de Saguenay va exposer dans ses bâtiments municipaux des marionnettes. [...] On en a donné une dizaine au FIAMS et à la Ville de Saguenay. C’est le FIAMS qui va gérer ça. Quand les expositions vont être terminées, il va y avoir d’autres marionnettes de disponibles, et le FIAMS et Saguenay en auront d’autres », a révélé M. Viens, lors d’un entretien avec Le Quotidien, en marge de la soirée-bénéfice de la Fondation de La Pulperie.

Le Hobbit

Comme le dit le nom de l’exposition, le Théâtre Sans Fil, basé à Montréal, a été fondé il y a 48 ans. Il s’est fait connaître par ses marionnettes géantes, dans un théâtre pour adultes. « Mais on a arrêté de faire des spectacles il y a un an. On veut plutôt se rendre au 50e anniversaire en présentant des rétrospectives », a indiqué, avec un brin d’émotion dans la voix, l’homme de théâtre.

Jeux de rêves

C’est un désir de conservation d’ailleurs qui a permis de présenter aujourd’hui cette exposition. Dans des entrepôts toujours de plus en plus imposants, les marionnettes et les décors étaient conservés. C’est parce que les spectacles étaient présentés sur de longues périodes, que les pièces, après les cinq premières années d’existence du théâtre, étaient construites pour durer. C’est ce qui a notamment permis aux productions Le Hobbit et Le Seigneur des anneaux d’êtres présentées durant 19 et 12 ans respectivement.

Lors de leur 40e anniversaire de création, ils avaient déjà fait une exposition dans le cadre du FIAMS, mais de plus petite envergure. « Et on a fait une rétrospective il y a un an à la Place des Arts. C’est là que le FIAMS nous a vus », a-t-il poursuivi. Ainsi, le FIAMS l’a approché pour préparer une exposition beaucoup plus substantielle, le tout en collaboration, dès le départ, avec les gens de La Pulperie. Le travail de préparation a duré toute une année.

Hänsel et Gretel

Les visiteurs de La Pulperie pourront admirer environ 70 marionnettes géantes, dont certaines atteignent les dix pieds de hauteur. Plutôt qu’être présentées de façon chronologique, André Viens a opté pour une approche par thème. « Il y a d’abord le thème du fantastique, qui est quelque chose qui m’a toujours fasciné. L’autre thématique, c’est la musique, car on a toujours beaucoup axé sur la musique. On a travaillé avec des extraits de spectacles comme Ravel et Hänsel et Gretel », a-t-il détaillé.

De plus, il n’y a pas que les villes ou les festivals qui pourront hériter de marionnettes. Des gens du public peuvent en faire la demande. Évidemment, la priorité sera donnée à ceux qui ont œuvré au sein du théâtre pendant ce demi-siècle d’activité. « Mais les gens ne pourront pas faire autre chose que les exposer chez eux », a-t-il précisé, content de savoir que ses œuvres résisteront au temps. Pour faire une demande, il faut joindre André Viens au viensandre@yahoo.ca.

Le chat et le gondolier
Le royaume des devins
Ravel