Des loups à L'Anse-Saint-Jean

Des loups ont été aperçus rôdant près des résidences, à L’Anse-Saint-Jean. Une situation jugée préoccupante par la municipalité, surtout que des carcasses de chevreuils ont été retrouvées dans la rivière.

« C’est inquiétant ! Nous suivons la situation de près depuis quelques jours. Les gens se posent des questions. C’est plutôt rare que des loups se retrouvent près du centre urbain. C’est inusité », mentionne le maire Lucien Martel.

C’est la découverte d’une carcasse de chevreuil dans la rivière Saint-Jean et les hurlements entendus en soirée qui ont fait réagir les citoyens. « Les gens sont surpris. Il y en a plusieurs qui ont vu des traces et qui les ont entendus, mais de retrouver des carcasses, on dirait que ç’a surpris davantage. On invite les gens à être prudents et vigilants et de nous téléphoner quand ils constatent des choses », ajoute le magistrat.

Depuis quelque temps, le nombre de chevreuils aperçus à L’Anse-Saint-Jean a augmenté considérablement. Cette présence de cervidé attire les loups.

Intrigué par des traces dans la neige dans la forêt située derrière chez lui, Gaétan Bouchard a décidé d’installer sa caméra de chasse nocturne pour en avoir le coeur net. 

« C’est un secteur où nous faisons de la raquette. Il y avait des traces de chevreuils et d’orignaux, mais pour les autres traces, je ne savais pas de quel animal il s’agissait. Je me suis dit que ça pouvait être des loups. Et je voulais les voir. J’ai commencé à avoir des images à la fin de février. C’est un peu saisissant de voir les bêtes à l’écran. Par contre, ça s’explique par la présence des chevreuils. C’est naturel. Il ne faut pas avoir peur de ça », mentionne Gaétan Bouchard.

Sur les vidéos acheminées au Progrès, on voit clairement une meute composée de quatre ou cinq loups. 

Selon la captation, les bêtes marchent tranquillement sur la neige ou s’enfuient rapidement, surprises par la présence de la caméra.

Les images ont été prises dans le secteur du chemin Saint-Thomas, près du pont Florac. C’est non loin de ce secteur qu’une carcasse de chevreuil a été retrouvée sur les glaces de la rivière Saint-Jean.

Sur les vidéos acheminées au Progrès, on voit clairement une meute composée de quatre ou cinq loups.
Sur les vidéos acheminées au Progrès, on voit clairement une meute composée de quatre ou cinq loups.

Rien à faire 

La municipalité a fait appel au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs afin qu’il intervienne. « Ils nous ont dit qu’il n’y a pas grand-chose à faire pour l’instant. Les loups vont s’éloigner en même temps que les chevreuils. Comme la neige va durcir, les chevreuils vont s’en aller plus profondément dans la forêt. On a pensé à engager un trappeur, mais ça semble être compliqué. Nous, à la municipalité, on n’a pas les connaissances, on se fie donc aux spécialistes du ministère », explique le maire Martel.

Plusieurs personnes ont témoigné sur les médias sociaux de la présence des loups. 

Une dame a mentionné en avoir vu un passer sur son terrain, tandis qu’un homme en a aperçu un lors d’une randonnée de motoneige.