Des journées critiques pour le feu de la zec des Passes

Les prévisions météorologiques des prochains jours s’annoncent critiques alors que les équipes de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) continuent de combattre le feu de forêt qui fait rage, depuis mardi soir, dans le territoire non organisé des Passes-Dangereuses au Lac-Saint-Jean. Près de 100 personnes sont affectées à ce feu classé hors de contrôle qui atteint maintenant près de 4000 hectares. Le secteur est toujours à éviter.

La température attendue jeudi, dans ce territoire forestier situé aux limites de la municipalité de Saint-Ludger-de-Milot, devait atteindre 32 degrés Celcius alors que l’humidité relative était d’environ 24 %. Les vents devaient pour leur part s’élever à 20 kilomètres à l’heure.

« Ces prévisions donnent un portrait clair à nos équipes. La vitesse de propagation sera très élevée pour les deux prochains jours », indique l’agente à la prévention et aux communications à la SOPFEU, Josée Poitras.

Au total, 90 personnes sont mobilisées à ce feu de forêt d’origine récréative. Les spécialistes en comportement de feu et d’autres ressources provenant d’ailleurs au Québec apportent maintenant leur soutien à la base de Roberval.

Les équipes en poste, dont une trentaine de pompiers, ont effectué, jeudi, des attaques ponctuelles à l’est et à l’ouest de l’immense feu. Ils ont été de nouveau épaulés par des opérations aériennes grâce à la présence de quatre avions-citernes et de sept hélicoptères.

Les intervenants de la SOPFEU ont travaillé à protéger plusieurs infrastructures à risque, dont le pont de la Rivière au Serpent ainsi que les lignes électriques de Rio Tinto. Plusieurs dizaines de chalets sont situés dans cette zone.


Bien qu’imposant, le feu de forêt n’a gagné que 500 hectares supplémentaires, au cours des derniers jours. S’agit là d’une mince consolation pour les experts qui s’attendaient à plus. La superficie ravagée par les flammes s’élève maintenant à 3991 hectares. Des personnes qui ont eu à s’en approcher estiment sa taille à environ deux kilomètres par une quinzaine de kilomètres.

Le feu n’a touché qu’une mince partie du territoire de la zec des Passes. Au cours derniers jours, il a traversé une rivière en plus de passer par le lac du Chef. Selon les dernières informations de la SOPFEU, le brasier a rejoint le lac des Compagnons. La fumée du feu est même ressentie jusqu’en Côte-Nord.

La SOPFEU rappelle l’importance d’éviter le secteur. Comprenant l’inquiétude de certains villégiateurs quant à l’état de leurs installations, Josée Poitras souligne que la santé et la sécurité de tous priment. Les points de barrages érigés par le ministère des Forêts de la Faune et des Parcs (MFFP) aux km 80 et 106 du chemin des Passes-Dangereuses  maintenus alors que d’autres pourraient s’ajouter.

Les personnes concernées peuvent obtenir davantage d’informations auprès de la MRC de Maria-Chapdelaine, qui est responsable des baux de villégiature.

Pas de belles prévisions

Les prévisions météorologiques des prochaines heures ne sont pas de bon augure. La température pourrait atteindre 33 degrés Celcius vendredi, 26 samedi et 28 dimanche. Les prévisions font état d’à peine un millimètre de pluie vendredi et samedi alors qu’il faudra patienter jusqu’à lundi pour des averses allant de cinq à 10 millimètres. Comme le souligne l’agente à la prévention et aux communications à la SOPFEU, Josée Poitras, des risques de foudre s’ajoutent à ces probabilités d’averses.