L’éducateur spécialisé Gervais Larouche montre à Michaël-Dylan Weizineau à construire une cache.

Des jeunes en difficulté initiés à la chasse

Une dizaine de jeunes en difficulté d’apprentissage de la Cité étudiante de Roberval se sont initiés à la chasse aux oiseaux sauvages, vendredi après-midi.

Ils ont appris à construire une cache et développer des tactiques afin de devenir des chasseurs aguerris. Ils ont suivi une formation théorique en matinée, puis ils ont mis leurs nouvelles connaissances en pratique durant après-midi.

Les jeunes étaient particulièrement fébriles à l’arrivée de Morgan, un chien de chasse de compétition qui a pourtant un oeil en moins, un bec de lièvre et un souffle au coeur. 

« En amenant ce chien-là, on voulait montrer que malgré nos différences, on peut réussir de belles choses lorsqu’on est bien encadré », souligne Gervais Larouche, celui qui est à l’origine de ce projet.

M. Larouche est éducateur spécialisé au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il est un fervent adepte de la chasse et a voulu partager sa passion aux jeunes. 

« Moi, en travaillant avec des jeunes en difficulté, j’avais déjà un attachement tout particulier. J’ai aussi des amis qui leur enseignent et ensemble, nous avons monté ce projet », explique M. Larouche. 

« J’en ai appris sur les oiseaux. Je ne savais pas qu’il y avait autant de sortes différentes de canards. Dans ma famille, mon grand-père chasse l’orignal. Mes cousins et mes oncles chassent beaucoup aussi. Je ne sais pas si je vais m’y mettre, mais j’ai vraiment aimé ça aujourd’hui », lance Michaël-Dylan Weizineau. 

Marc-André Larouche, de l’équipe de chasse les Montagnards Albanel, fournissait pour sa part le matériel nécessaire à la formation, notamment de nombreux oiseaux en plastique et en tissus et des petites tentes en toile que les adolescents apprenaient à monter. 

Le groupe de bénévoles a obtenu une bourse de 1000 $ pour la concrétisation de cette activité, qui se terminait avec une dégustation de mets préparés avec de la sauvagine et de l’orignal. 

Gervais Larouche avait organisé une activité d’initiation à la pêche à la polyvalente des Quatre-Vents de Saint-Félicien l’an dernier.

Morgan, un chien de deux ans, a brisé bien des coeurs vendredi lors de l’initiation à la chasse à la sauvagine. L’animal a un oeil en moins, un bec de lièvre et un souffle au coeur et malgré tout, il fait de la compétition de chasse avec son maître.