Le conseiller municipal Marc Pettersen revient d’une rencontre sur le transport en commun qui avait lieu à Montréal la semaine dernière.

Des idées pour le transport en commun

PR— Le conseiller municipal et président du conseil d’administration de la Société de transport du Saguenay (STS), Marc Pettersen, espère améliorer le service de transports en commun sur le territoire. Il déposera également une demande au gouvernement du Québec pour la réparation du pont de Sainte-Anne et une autre pour l’aménagement d’une navette électrique destinée aux piétons.

Marc Pettersen revient d’une rencontre sur le transport en commun, qui se tenait à Montréal la semaine dernière. « Nous avons plusieurs idées à la STS afin d’améliorer le service et pousser plus de gens à l’utiliser. Et je veux utiliser le pont de Sainte-Anne, notamment en installant une navette 100 % électrique qui serait utilisée par les piétons du pont. C’est certain que ce projet ne se concrétisera pas au cours des prochains mois, mais nous allons travailler là-dessus », a affirmé le conseiller municipal, qui compte également déposer une demande en bonne et due forme pour la réfection du pont de Sainte-Anne, afin que celui-ci soit accessible et sécuritaire aux véhicules d’urgence.

« L’important est vraiment de conserver le pont piétonnier, mais il faut aussi rendre sécuritaire l’infrastructure. Nous avons encore eu la preuve que lorsqu’il arrive quelque chose sur le pont Dubuc, la rive nord est prise en otage. Si le pont vert était accessible aux véhicules d’urgence, ça changerait la donne », a répété le conseiller Pettersen.

Marc Pettersen aimerait lancer un projet-pilote avec des autobus fonctionnant à l’hydrogène sur le territoire de Saguenay.

Autobus et bicyclette à l’hydrogène

Marc Pettersen a encore bien des idées derrière la tête. D’ailleurs, c’est en participant à sa rencontre sur le transport en commun à Montréal qu’il en a appris davantage sur l’énergie à l’hydrogène. Il aimerait bien lancer un projet-pilote avec des autobus fonctionnant à l’hydrogène, de même que des bicyclettes libre-service, toujours à l’hydrogène.

« Il faut vraiment améliorer l’offre de transport durable et rendre le service plus accessible et plus attirant », a souligné Marc Pettersen.

+

UNE PÉTITION POUR AMÉLIORER LE SERVICE

Une pétition pour améliorer le service de transport en commun à Saguenay est disponible sur le site de l’Assemblée nationale du Québec. Jusqu’à maintenant, 345 personnes ont apposé leur signature et les intéressés ont jusqu’au 24 février pour le faire. 

Cette pétition a été mise en ligne afin de dénoncer les changements apportés par la Société de transport du Saguenay au réseau qui ont, selon les instigateurs de la pétition, détérioré son efficacité.

Selon le texte de la pétition, ces changements ont eu un effet négatif sur la clientèle, provoquant une diminution de l’achalandage de 11,5 % au cours de l’année 2018.

Le peu de consultation citoyenne sur les changements imposés au réseau et le peu de financement du transport adapté sont également des motifs évoqués sur la pétition. 

Les instigateurs de la pétition demandent donc au gouvernement provincial d’investir plus massivement dans le service de transport en commun au Saguenay.