Karen Perron, copropriétaire de la garderie Exploratout. Photo Le Quotidien, Michel Tremblay
Karen Perron, copropriétaire de la garderie Exploratout. Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Des garderies privées qui se sentent oubliées

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Le gouvernement provincial avait une bonne nouvelle pour les services de garde éducatifs à l’enfance, vendredi, leur accordant une aide supplémentaire de 50 M$. Le seul hic, c’est que les garderies privées ne toucheront pas la moindre miette du gâteau. Une annonce qui vient « enfoncer le clou » dans une situation déjà problématique, selon trois propriétaires d’installations du genre dans la région.