L’autogare de la rue du Havre, près de la rue Racine à Chicoutimi, fera l’objet de travaux d’entretien pour lesquels les coûts sont estimés entre 105 700 $ et 199 999 $.
L’autogare de la rue du Havre, près de la rue Racine à Chicoutimi, fera l’objet de travaux d’entretien pour lesquels les coûts sont estimés entre 105 700 $ et 199 999 $.

Des études prévues sur la démolition de l’autogare de Chicoutimi

Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Myriam Gauthier, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
L’avenir de l’autogare de Chicoutimi devrait être fixé en 2021 après la réalisation d’études sur la démolition éventuelle de la structure, à la suite des demandes répétées dans ce dossier du conseiller municipal Simon-Olivier Côté.

Le conseiller municipal du centre-ville de Chicoutimi constate que ses appels lancés dans les derniers mois sur l’avenir de l’autogare ont été entendus.

Des sommes devraient être réservées dans le prochain plan triennal d’immobilisation de Saguenay pour des honoraires professionnels, ce qui devrait permettre d’évaluer la démolition du stationnement à étages de la rue du Havre.

« Je pense qu’à force d’en parler depuis trois mois, le message s’est fait entendre, a-t-il souligné en entrevue avec Le Quotidien. Il va y avoir des études qui vont être faites pour la démolition éventuelle – pas demain matin. »

Le conseiller est en attente d’une confirmation officielle à ce sujet, mais a bon espoir que Saguenay inscrira sa demande au plan triennal.

Cette évaluation permettra d’étudier les scénarios en cas de fermeture ou de démolition éventuelle de la structure. L’accès et la sécurisation des sorties d’urgence des locaux de la rue Racine reliés à l’autogare devront être évalués. La réception des livraisons pour les commerces sera également un enjeu.

Les travaux d’entretien du stationnement à étages auront lieu au cours de l’année.

« Il faut qu’on soit prêt, s’il y a une fermeture précipitée ou s’il y a une fermeture organisée, a-t-il affirmé, en assurant que la structure demeure présentement sécuritaire. Il faut qu’on sache ce qu’on va faire. »

Le conseiller municipal avait réclamé la démolition de l’autogare et que le dossier soit évalué de façon indépendante. « J’aimerais ça qu’en 2021, on soit fixé sur ce qu’on va faire avec ça », a-t-il indiqué.

La démolition de l’autogare et sa reconstruction sont actuellement liées au projet d’amphithéâtre multifonctionnel sur la zone ferroviaire. La mairesse de Saguenay, Josée Néron, s’était montrée ouverte à dissocier les deux projets, en entrevue avec Le Quotidien en août.

+

DES TRAVAUX D’ENTRETIEN AUX AUTOGARES DU HAVRE ET MORIN

Les autogares de la rue du Havre et de la rue Morin, au centre-ville de Chicoutimi, feront l’objet dans la prochaine année de travaux d’entretien dont la valeur totale est estimée entre 370 000 et 566 200 $.

Des travaux de réfection estimés entre 264 200 $ et 366 199 $ auront lieu au stationnement situé à l’angle des rues Morin et Jacques-Cartier Est, à Chicoutimi.

Ces travaux font partie de la réfection annuelle de ces stationnements à étages effectués par Saguenay depuis cinq ans. Une firme d’ingénierie assure l’inspection des structures chaque année et identifie les travaux à réaliser.

« Pour l’autogare du Havre, c’est pour maintenir l’intégrité et pour ce qui est de l’autogare Morin, ils ont tout refait les tabliers et l’année passée, ils avaient refait les poutres aussi, a expliqué le conseiller municipal Simon-Olivier Côté. Ils sont en train de le rénover pour le remettre propre. »

Les travaux les plus importants auront lieu du côté du stationnement de la rue Morin, situé à l’angle de la rue Jacques-Cartier Est. Ils sont estimés entre 264 200 $ et 366 199 $, selon l’appel d’offres lancé par Saguenay à la fin du mois d’août.

Les travaux d’entretien à l’autogare du Havre sont évalués entre 105 700 $ à 199 999 $. L’appel d’offres publié à la fin du mois de juillet est en attente de conclusion de contrat.

Sécurisation et solidification

Dans les deux cas, les travaux de réfection prévus par Saguenay permettront de réparer des fissures, d’ajouter des membranes d’étanchéité à certains endroits ainsi que des grillages de solidification de béton où de l’effritement est observé, a-t-on indiqué du côté de la Ville de Saguenay.

Du coulage mineur de béton à certains endroits, la sécurisation des cages d’escaliers et la solidification de garde-corps font également partie de la liste des travaux.

Les travaux permettront de réparer des fissures ou d’ajouter des membranes d’étanchéité, notamment.

En attente de l’attribution des contrats, aucune date de début n’est fixée pour ces travaux qui doivent avoir lieu « en cours d’année ».