Le directeur du service des incendies de Saguenay et responsable des mesures d’urgence, le conseiller municipal Michel Potvin et la mairesse Josée Néron ont fait le point sur la situation dans le contexte de la pandémie de coronavirus.

Des employés de Saguenay en appui au CIUSSS

La Ville de Saguenay a dépêché un premier groupe d’employés au siège social du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean afin de contrôler les déplacements des personnes et les autorités municipales réitèrent leur appui au réseau régional de la santé pour affronter la pandémie de coronavirus.

La mairesse Josée Néron, le directeur du service des incendies Carol Girard et le maire suppléant Michel Potvin ont tenu un point de presse, jeudi, pour faire l’état de situation à la Ville. Ils ont ainsi été en mesure de rassurer les citoyens quant aux capacités opérationnelles de la Ville pour maintenir les services essentiels.

Le taux d’absentéisme à la Ville, malgré la situation de pandémie, n’a rien d’alarmant. Selon Carol Girard, pas plus d’une cinquantaine de fonctionnaires s’absentent, dont 30 pour des mesures de confinement volontaire. Les services municipaux habituels fonctionnent normalement et les citoyens, selon la mairesse Josée Néron, peuvent toujours contacter par téléphone les différents services de la Ville.

Le comité de crise de Saguenay tient une réunion chaque matin pour faire le point sur la situation et analyser les différentes mesures à mettre en place. Pour le moment, la Ville a pratiquement fermé tous les immeubles au public et les réunions se tiennent par des moyens de communication électroniques.

Dans le cadre de l’appui au CIUSSS, Saguenay a gardé à son emploi 250 travailleurs occasionnels qui sont affectés aux opérations de déneigement. Ils devaient être mis à pied, mais ils sont toujours disponibles au cas où il y aurait des besoins particuliers signifiés par le CIUSSS. Michel Potvin n’est pas en mesure de dire pendant combien de temps ces travailleurs resteront à l’emploi de Saguenay.

Le responsable de l’application des mesures d’urgence a de son côté indiqué qu’il y avait une évaluation de la situation en ce qui concerne la problématique des personnes âgées qui maintiennent les rassemblements dans les centres commerciaux. Il a indiqué qu’il s’agissait d’une directive de la Santé publique, mais que la question avait été soulevée.

Hôtels disponibles

La Ville a profité de son point de presse pour annoncer que l’Association hôtellerie du Saguenay-Lac-Saint-Jean met à la disposition du CIUSSS une importante capacité d’accueil. L’association, selon son président, offre 1800 lits sur tout le territoire régional en plus d’une capacité de production de 9700 repas par jour. Le propriétaire de l’hôtel Chicoutimi, Éric Larouche, qui assistait au point de presse, a expliqué que les hôteliers ne veulent pas faire d’argent avec cette situation et accorderont des prix si jamais le CIUSSS en fait la demande.

Le conseiller Michel Potvin, qui occupe la présidence de Promotion Saguenay, a salué cette offre qui s’inscrit dans la démarche de la Ville de supporter les services de santé. Il a invité les autres organisations qui disposent de ressources qui pourraient servir pendant la pandémie à se manifester auprès de l’organisme de développement économique.

Le personnel de Promotion Saguenay, incluant l’équipe du secteur du tourisme, planche en ce moment sur les façons de supporter les entreprises afin de maintenir l’activité économique. Le président de l’organisme indique qu’avec ses moyens limités, Promotion Saguenay pourrait accorder des prêts sans intérêt en ajout au plan d’urgence annoncé jeudi par le gouvernement du Québec. Les détails du plan de Promotion Saguenay seront connus dans quelques jours et permettront de supporter les liquidités des entreprises.