« On perd un allier, car Philippe Couillard était un premier ministre proche des régions, qui a toujours travaillé pour protéger notre industrie forestière. Je tiens à le remercier publiquement pour tout le travail qu’il a fait pour la MRC et pour Saint-Félicien, en facilitant notamment le déploiement de nouvelles infrastructures au Zoo. » - Luc Gibbons, maire de Saint-Félicien

Des élus réagissent au départ de Philippe Couillard

La démission de Philippe Couillard à titre de chef du Parti libéral et de député de Roberval a suscité plusieurs réactions. Voici ce que certains élus et entrepreneurs avaient à dire sur son départ de la vie politique.

« On perd un allier, car Philippe Couillard était un premier ministre proche des régions, qui a toujours travaillé pour protéger notre industrie forestière. Je tiens à le remercier publiquement pour tout le travail qu’il a fait pour la MRC et pour Saint-Félicien, en facilitant notamment le déploiement de nouvelles infrastructures au Zoo. »

- Luc Gibbons, maire de Saint-Félicien

« M. Couillard était très près de son milieu. Il a d’ailleurs pris le temps de m’appeler hier soir (mercredi) pour m’annoncer son départ de la vie politique. C’était un vrai régionaliste et il l’a prouvé quand il a dit qu’on ne perdra pas un job pour un caribou. Son travail nous a beaucoup aidés à défendre l’industrie forestière. Son départ laisse clairement un trou et ça crée un climat d’incertitude, notamment en ce qui a trait aux projets pour acheminer le gaz naturel et pour le complexe aquagym. Il faudra élire un nouveau député le plus rapidement possible. »

- Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini

« C’est une grosse perte pour notre secteur et pour la MRC. M. Couillard était très près de l’action. On le rencontrait régulièrement et on a vraiment développé une belle relation. C’était un homme qui était vraiment disponible quand on allait le voir pour les dossiers majeurs. Il a facilité l’implantation de belles réalisations, comme les améliorations au Zoo, les Serres Toundra, la reprise de l’Usine Norbord à Chambord, les minicentrales de Val-Jalbert et de la 11e chute et l’ajout de tours cellulaires sur le territoire. Il a joué un rôle majeur dans le développement. »

- Lucien Boivin, préfet de la MRC du Domaine-du-Roy

« Au cours des quatre dernières années, Philippe Couillard a toujours travaillé pour protéger les emplois en forêt et pour contrer les attaques des groupes activistes. Il a aussi été un acteur important dans la création des Serres Toundra en apportant un support indéfectible, sans lequel il aurait été difficile de réaliser le projet. »

- Karl Blackburn, porte-parole de Produits forestiers Résolu

« Philippe Couillard a été un grand ambassadeur pour le secteur forestier, en apportant un support permanent, tant d’un point de vue environnemental qu’économique. Il a su prendre des positions courageuses en défendant l’industrie contre la désinformation. En tant qu’ancien député fédéral de Roberval, je sais à quel point faire de la politique est un sport extrême, qui implique toute la famille. Je comprends sa décision et je lui souhaite que la vie soit bonne après des années de sacrifices. »

À propos de son intérêt pour le poste de député de Roberval provincial : « J’ai déjà donné et la vie politique active est derrière moi. Je regarde résolument vers l’avenir et ce n’est pas dans mon plan de match. »

- Denis Lebel, président-directeur général du Conseil de l’industrie forestière

« Depuis mon arrivée en poste, la relation était excellente avec M. Couillard. Il était très disponible pour nous apporter du support. En plus d’être premier ministre, il était d’abord et avant tout député de Roberval, comme il le disait si bien, et ce travail là, quant à moi, il le faisait bien. Il a permis de faire avancer des projets majeurs, comme les investissements de 65 M$ au Palais de justice de Roberval, ou encore l’investissement direct de 30 M$ pour les Serres Toundra. On avait quelqu’un pour porter nos dossiers sur les enjeux régionaux. On souhaite avoir un député aussi actif que lui l’a été. Pour les dossiers majeurs qu’on veut faire avancer, ça va nous prendre un député influent. »

- Sabin Côté, maire de Roberval

« Pour l’avoir côtoyé pendant quatre ans, d’abord comme maire, je retiens que c’est un homme d’une grande intégrité et d’une acuité intellectuelle hors du commun. Il avait à cœur le développement de la région et des régions du Québec. Je salue son service public, parce que ce n’est pas facile d’être politicien de nos jours. On ne fait pas ça pour se faire aimer, mais plutôt pour faire avancer les dossiers importants pour notre communauté. »

- Richard Hébert, député du Parti libéral du Canada

« M. Couillard a maintes fois exprimé sa volonté de maintenir de bonnes relations avec notre nation et de faire avancer des dossiers à saveur économique. Nous lui souhaitons tout le succès qu’il mérite dans ses projets futurs. »

- Clifford Moar, chef de la communauté de Mashteuiatsh

+

Réaction de Josée Néron

La collaboration entre la mairesse de Saguenay, Josée Néron, et l’ancien premier ministre a toujours été très bonne. «Depuis mon arrivée en poste, j’ai eu l’opportunité de le rencontrer à quelques reprises et je tiens à le remercier pour son écoute et pour son dévouement.» Depuis l’élection de Mme Néron, ils ont tous deux travaillé sur de nombreux projets «dont l’implantation de la Zone industrialo-portuaire, le Théâtre Palace Arvida, l’annonce du centre multisport, etc.», a ajouté Mme Néron. La mairesse de Saguenay souhaite le meilleur à l’ancien premier ministre du Québec pour l’avenir. Stéphane Bouchard