Les écrans de protection peuvent être placés de façon à séparer sécuritairement chacun des espaces de travail, permettant tout de même de pouvoir se parler.
Les écrans de protection peuvent être placés de façon à séparer sécuritairement chacun des espaces de travail, permettant tout de même de pouvoir se parler.

Des écrans de protection pour coiffeurs fabriqués au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Myriam Arsenault
Myriam Arsenault
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Trois entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont uni leurs forces pour développer un nouveau produit de protection flexible qui permettrait aux professionnels de la coiffure et de l’esthétisme de reprendre leur travail en toute sécurité. Marcus Villeneuve, qui détient son propre salon à Québec, voit en ce produit régional de nombreux avantages.

B2B Stratégie, Optimal & Co et Toiles TAS ont conjointement créer ce produit pour répondre aux craintes de plusieurs professionnels de l’esthétisme de leur réseau concernant leur retour au travail. Misant sur leurs connaissances et en sondant les professionnels, ces entreprises ont mis sur pied une offre d’écrans de protection flexibles qui permettraient à de nombreux professionnels d’exercer leur métier en toute sécurité et conformité.

« Plusieurs professionnels ont exprimé leur crainte de devoir porter une foule d’équipements de protection à leur retour au travail. Nous avons voulu leur répondre, tout en optimisant leur espace de travail », a expliqué Marie Desgagné, aux communications pour B2B. Ces toiles modulables peuvent être placées dans une foule d’endroits et sont offertes en différentes grandeurs pour répondre aux besoins de chacun des clients.

Le coiffeur Marcus Villeneuve a tout de suite embarqué dans le projet. Il est toujours important pour l’homme de Chicoutimi-Nord de soutenir les initiatives régionales, et celle-ci lui plaisait particulièrement. Le coiffeur officiel de Véronique Cloutier a déjà passé sa commande pour les produits et encourage les autres coiffeurs à faire de même.

Les différents produits offerts permettent aux professionnels de la coiffure et de l’esthétisme de pouvoir reprendre leur travail tout en se protégeant.

« J’ai beaucoup aimé le projet parce que c’est quand même assez différent de ce que l’on voit habituellement. Les écrans sont minces et pas encombrants. En plus, nous sommes en mesure de les installer nous-mêmes », a commenté le coiffeur établi à Québec, dans un entretien téléphonique avec Le Quotidien. Même si les mesures concernant le retour au travail de ces professionnels ne sont pas encore annoncées par le gouvernement, M. Villeneuve pense qu’avec ce qui se fait ailleurs, il est facile d’avoir une petite idée de ce dont ils auront besoin. Il pense, par exemple, que les écrans protecteurs seront nécessaires entre les stations et entre les lavabos. Il en a aussi acheté un, rigide, pour son entrée.

Le coiffeur s’attend à recevoir les écrans vendredi et se préparera déjà à les installer. « Je me dis qu’au moins, quand on va avoir les indications du gouvernement pour rouvrir, le salon sera prêt », s’est-il réjoui.

Pour Marie Desgagné, de B2B, ces toiles modulables pourraient servir dans plusieurs domaines d’activités. « Elles permettent de garder une proximité avec le client, au niveau de la lumière et du son, contrairement au plexiglas qui est beaucoup plus épais et qui apporte des difficultés pour ce qui est du son. »

Elle soulignait que c’était aussi un matériel extrêmement durable.

Flexibles, minces, il est facile d’installer ces écrans.

Une boutique en ligne a été créée jeudi, afin que les commerces intéressés à se procurer les produits puissent le faire. Ils y retrouveront les différents modèles disponibles. Le produit sera également optimisé selon les besoins et les commentaires des acheteurs.