Des déchets de construction enfouis

Le conseiller du district 7, Marc Pettersen, a à l’oeil un terrain privé de Chicoutimi-Nord. Des déchets de construction y ont été enfouis, ce qui est interdit par la loi. C’est à la suite d’une plainte d’un citoyen, il a y un mois, que des procédures ont été enclenchées auprès du propriétaire du lopin de terre.

C’est vers la mi-juillet que le citoyen a remarqué qu’une grande quantité de briques ainsi que des sacs à ordures noirs avaient été laissés sur ce terrain vide. Une plainte a immédiatement été acheminée à Saguenay, ainsi qu’au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, puisque le citoyen redoutait que les sacs ne contiennent de l’amiante, à travers les copeaux de bois et la laine minérale. Des travaux ont été faits, à la suite d’une première plainte, mais après quelques semaines, les déchets semblent avoir été enfouis au lieu d’être complètement ramassés.

Le conseiller Pettersen est lui-même allé visiter le site il y a quatre semaines et a demandé a ce que cette plainte soit prise au sérieux par les inspecteurs de la Ville. «Des procédures ont été enclenchées auprès du propriétaire du terrain, confirme-t-il. Des déchets comme cela doivent être amenés au centre de tri et ne peuvent pas être enterrés.»

Lors du passage du Quotidien sur les lieux, les déchets semblaient avoir été repoussés vers la coulée au fond du terrain, et quelques sacs subsistaient. Des travaux de défrichage avaient été entrepris et un permis de construction a été délivré par la Ville.

En date du 13 août, les rebuts de construction semblaient avoir été enfouis. Le contenu du sac à ordures était suspect selon le citoyen qui a fait la plainte.