Les clients de Taxis Unis sont invités à utiliser l’application Taxi Coop, vendredi, entre 7h et 19h.

Des courses de taxi gratuites pour protester

Les chauffeurs de taxi poursuivent leur mouvement amorcé en début de semaine. Vendredi, entre 7 h et 19 h, les clients qui commanderont une course chez Taxis Unis de Chicoutimi via l’application mobile Taxi Coop n’auront pas besoin de débourser de montant précis. Une simple contribution volontaire suffira.

Hugo Lapointe, actionnaire chez Taxis Unis, a annoncé qu’une telle démarche était dans le but de prouver que l’industrie traditionnelle du taxi avait encore son bien-fondé et qu’elle avait fait des efforts légitimes pour s’adapter aux nouvelles réalités.

« C’est une façon de prouver qu’on a encore notre place et en même temps, on veut récompenser notre clientèle, et non lui nuire », a expliqué M. Lapointe.

Ce moyen de pression pacifique prendra une tournure différente à Jonquière (Taxi Diamond) et La Baie (Taxi 2151), puisque l’application Taxi Coop n’est pas encore disponible. Ainsi, un client sur 10 qui réservera un taxi par téléphone verra le taximètre bloqué à 0 $. Encore une fois, la contribution volontaire sera privilégiée pour payer la course.

« On veut encourager les gens à utiliser notre application, qui est simple d’utilisation, a fait valoir Hugo Lapointe. En fait, l’application Taxi Coop offre tous les outils qu’un concurrent comme Uber offre. »

Le mouvement provincial devrait être de retour à quelques autres occasions au cours des prochaines semaines. Vendredi, il s’étendra dans la plupart des régions du Québec.

« On pense que c’est un bon moyen de démontrer que nous sommes en mesure de nous moderniser et de répondre aux nouvelles réalités technologiques », a soulevé Hugo Lapointe.

Le projet de loi 17, déposé par le gouvernement de François Legault, prévoit l’abolition des 8367 permis de taxis au Québec et la fin des territoires de desserte. Pour compenser les pertes monétaires, le ministre des Transports, François Bonnardel, a prévu une enveloppe de 500 millions de dollars, jugée insuffisante par les propriétaires de permis.