Des courses à Roberval, Dolbeau-Mistassini et Saint-Félicien

Il y aura une course à trois à la mairie de Dolbeau-Mistassini et Saint-Félicien et à deux candidats à Roberval.

Qui de Mme Françoise Bergeron, Pascal Cloutier ou Claire Néron sera la nouvelle mairesse ou maire de Dolbeau-Mistassini ? Les trois conseillers ont décidé de briguer la mairie à la suite du départ de Richard Hébert qui se présente comme député libéral à l’élection partielle de Lac-Saint-Jean. Les trois personnes sont bien connues du milieu, la lutte s’annonce chaude.

Le visage du conseil va changer, car Marie-Ève Fontaine et Pierre-Olivier Lussier sont des nouveaux venus qui ont été nommés par acclamation. Rémi Rousseau va effectuer un 2e mandat au siège # 4 tandis que Patrice Bouchard fait un retour, il a été élu sans opposition.

Au siège # 5, Stéphane Gagnon et Dany Veilleux s’affrontent. Le siège #6 est convoité par Guylaine Martel et par Roch Soucy. Ces quatre candidats en sont à leur première expérience en politique municipale.

Saint-Félicien

Le maire Gilles Potvin va-t-il l’emporter pour effectuer un 4e mandat ? Le conseiller Luc Gibbons et le grand chevalier de Colomb Yvon Guay pensent avoir les atouts pour se démarquer. La dernière année du mandat de Gilles Potvin a été difficile alors qu’il a été critiqué pour certaines décisions prises.

Au poste de conseiller, Michel Gagnon a été réélu au poste #3. Le conseiller sortant Dany Bouchard va affronter Rémi Gagnon. Bernard Boivin va défendre son siège #2 devant Dominique Coudé et Steeve Cloutier. Un nouveau venu siégera sur le # 4, soit Rodrigue Lavoie, Suzanne Ouellet ou Valère Simard. Tout comme le poste 5 qui sera occupé par Gervais Laprise ou Sylvie Savard. Finalement, Errol Lapierre va tenter de déloger Alexandre Leclerc-Paradis.

Roberval

À Roberval, le conseil municipal va afficher de nombreux nouveaux visages, alors que cinq conseillers ont décidé de ne pas se représenter. Plusieurs n’ont pas aimé la manière de diriger de Guy Larouche.

Le seul conseiller qui reste Maurice Gagnon n’aura pas un, mais trois adversaires, soit Sylvain Bouchard, l’homme d’affaires Guy Castonguay et Claudie Laroche.

Pour les autres postes, il y a élection au siège #1 Damien Coté et Chantale Potvin, siège #2 Marie-Ève Lebel et Michel Tremblay, au siège # 3 Sandra Gaudreault et Gaston Langevin, au siège #4 Nicole Bilodeau et Carl Murray et au siège #5 Germain Maltais et Éric Palin.

Et à la mairie, est-ce que Sabin Côté sera en mesure de déloger le populaire et controversé Guy Larouche ? Réponse le 5 novembre.

MRC Maria-Chapdelaine

Tous les maires des petites localités de la MRC Maria-Chapdelaine ont été réélus par acclamation, à part à Sainte-Jeanne-d’Arc où il y aura élection.
Le même scénario d’il y a quatre ans se rejoue dans la localité du Vieux Moulin alors que Denise Lamontagne souhaite déloger Yvan Pilote. En 2013, madame Lamontagne avait recueilli 227 votes tandis que monsieur Pilote l’emportait avec 364 voix.

Pour les 11 autres localités, les maires ont été réélues. C’est le cas de Mario Fortin à Normandin qui sera de retour pour un 2e mandat. Il n’y a qu’une lutte sur le siège # 4 entre le conseiller sortant Robin Gauthier et Jocelyn Robert. Les autres ont été réélus par acclamation.

À Albanel, la seule mairesse du secteur, Francine Chiasson a été élue par acclamation tout comme ses confrères Michel Perreault de Girardville, Daniel Tremblay de Notre-Dame-de-Lorette, Ghislain Goulet de Péribonka, Philippe Lapointe de Saint-Augustin, Rodrigue Cantin de Saint-Edmond-les-Plaines, Michel Villeneuve de Saint-Eugène-d’Argentenay, Mario Biron, de Saint-Stanislas et Denis Tremblay de Saint-Thomas-Didyme.

Dans ces villages, la très grande majorité des conseillers ont élu par acclamation.

MRC Domaine-du-Roy

Il y aura élection à la marie de Chambord, de La Doré, de Saint-Prime et de Saint-André dans la MRC Domaine-du-Roy.

À Chambord, l’échevin Luc Chiasson tente sa chance pour remplacer Gérard Savard. Il affrontera Gérard Lavoie.

À Saint-Prime, Lucien Boivin a sollicité un 2e mandat, mais devra faire campagne, car Julie Gagnon-Bond a les yeux sur la mairie.

Le coloré maire de La Doré Jacques Asselin quitte la vie politique après plusieurs années d’implication. Le conseiller Yanick Baillargeon et le syndicaliste Ghislain Laprise visent son poste.

Gabriel Martel est une institution dans Domaine-du-Roy. Il a été maire de Saint-André pendant 40 ans et il tire sa révérence. Trois candidats veulent le remplacer : Claire Desbiens, Gérald Duchesne et Clermont Tremblay

À Lac-Bouchette, la mairesse et préfète de la MRC Ghislaine Hudon a été élue par acclamation comme sa collègue de Saint-François-de-Sales Cyndi Plourde et son collègue de Sainte-Hedwidge Gilles Toulouse.

Six couronnements

(Laura Lévesque) - Six candidats à la mairie dans la MRC Lac-Saint-Jean-Est ont été élus sans opposition, vendredi. Marc Asselin à Alma, Nicolas Martel à Desbiens, Louis Ouellet à L’Ascension-de-Notre-Seigneur et Éric Simard à Labrecque reprennent leur poste. Jules Bouchard et Denise Gendron deviennent quant à eux les nouveaux maire et mairesse de Saint-Nazaire et Sainte-Monique.

Pour certaines municipalités, la campagne électorale est déjà terminée. À Desbiens et L’Ascension-de-Notre-Seigneur, la population semble satisfaite de son conseil, car tous les maires et échevins ont été réélus par acclamation. C’est d’ailleurs la deuxième fois qu’une telle situation se produit à Desbiens.

À Saint-Nazaire, tous les membres du conseil, des échevins sortants et de nouveaux visages, ont été élus sans opposition.

À Sainte-Monique, le conseil a été presque entièrement renouvelé. Tous les candidats élus sont d’ailleurs membres du même parti, les Gens d’abord. Un seul conseiller sortant a été réélu sous cette bannière politique.

Dans les huit autres municipalités de la MRC, il y aura course à la mairie. À Saint-Bruno, il aura fallu attendre à la dernière minute pour connaître l’opposant de Réjean Bouchard. François Claveau, un entrepreneur, tentera de déloger le maire en place depuis près de 20 ans. Il y aura également élection sur quatre postes de conseiller. À Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, le maire sortant Lawrence Potvin affrontera l’ancien président de l’UPA, André Fortin. Sans opposition, trois des six conseillers ont été élus.

À Saint-Gédéon, trois candidats convoitent le siège du maire, Émile Hudon, Carole Larouche et André Gagnon. Il y aura aussi course dans quatre quartiers sur six.

À Hébertville, il y aura un nouveau maire. Marc Richard et Alain Tremblay tenteront de succéder à Doris Lavoie. Quatre échevins, dont un nouveau visage, ont été élus.

À Hébertville-Station, le maire sortant Réal Côté affrontera Michel Claveau, un conseiller sortant. Un seul poste d’échevin est en élection.
Opposante au maire de Lamarche depuis quelques années, la citoyenne Lise Garon souhaite déloger Gilbert Savard. Elle fait partie de L’Équipe, un nouveau parti fondé par des citoyens mécontents des actuels élus. Deux candidats à l’échevinage et membres de cette organisation ont été élus sans opposition.

Maire et préfet de la MRC, André Paradis a de la concurrence à Saint-Henri-de-Taillon. Maurice Crépeau convoite également le siège de maire. Trois postes d’échevins sont en élection.
À Saint-Ludger-de-Milot, le maire sortant Marc Laliberté est en élection contre un ancien conseiller, Yvon Bisson. Un seul siège d’échevin est en élection dans cette municipalité.