Certains travailleurs de la construction ont pu reprendre le chemin des chantiers résidentiels, lundi.
Certains travailleurs de la construction ont pu reprendre le chemin des chantiers résidentiels, lundi.

Des chantiers de construction résidentielle redémarrent

Après presque un mois d’arrêt, la construction résidentielle a redémarré, lundi, aux quatre coins de la région. Tant les entrepreneurs que les nouveaux propriétaires étaient heureux de la réouverture des chantiers.

L’industrie de la construction a été une des dernières à être mise sur pause à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus. Alors que le gouvernement Legault annonçait la fermeture des écoles le 13 mars, il a attendu une dizaine jours supplémentaires avant de fermer les chantiers non essentiels.

Les travailleurs de la construction sont aussi parmi les premiers à reprendre du service. François Legault a indiqué la semaine dernière que tous les chantiers de construction domiciliaire qui devaient être livrés avant le 31 juillet pouvaient recommencer ce lundi.

« On ne veut pas ajouter une crise du logement par-dessus la crise que l’on vit actuellement », avait dit le premier ministre.

La directrice générale de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marie-Josée Bouchard, explique qu’il est difficile de savoir combien de chantiers avaient redémarré lundi dans la région. Cependant, plusieurs entrepreneurs étaient de retour au travail, selon elle.

« Il y avait beaucoup d’inquiétude monétaire chez eux. Ce ne sont pas toutes des grosses entreprises riches qui peuvent se permettre un arrêt prolongé », indique-t-elle.

Il reste cependant quelques aspects à clarifier. Dans une industrie où le télétravail est impossible, il faudra respecter plusieurs consignes.

Guides des normes

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a publié un guide qui dicte les normes pour un retour au travail sécuritaire. Comme pour les citoyens, les travailleurs de la construction doivent respecter la règle de distanciation physique, tant pendant les périodes de travail que pendant les pauses, et se tenir à deux mètres les uns des autres.

Si cela est impossible, le CNESST recommande aux travailleurs de porter des équipements de protection individuelle (visière et masque).

Dans le même ordre d’idée, le guide rappelle l’importance de se laver les mains plusieurs fois par jour et de nettoyer convenablement les outils qui sont utilisés par plus d’une personne pour éviter la contamination des employés.

Ces règles devront être respectées à la lettre. Des inspections seront faites et des amendes seront distribuées à ceux qui ne respecteront pas les règles.

Pour la journalise au Quotidien, Mélanie Côté, qui devait prendre possession de sa nouvelle habitation à la fin du mois de juin, cette nouvelle est un « soulagement ».

« Jusqu’à l’annonce de la réouverture des chantiers, nous étions dans le néant », explique-t-elle, avant d’ajouter qu’elle devra habiter quelques semaines chez ses beaux-parents avant de vivre avec sa famille dans son nouveau chez soi.

Elle s’attend à un retard d’environ deux mois dans la livraison de son jumelé et prévoit pouvoir déménager en août. Il ne devrait pas y avoir de frais supplémentaire, même si les nouvelles règles de la CNESST ralentiront nécessairement le déroulement des travaux.

Construction non résidentielle

Si l’activité reprend sur les chantiers résidentiels, on ne connaît toujours pas la date de reprise des travaux dans les chantiers industriel et commercial.

Joint lundi après-midi, le président de Diffusion Saguenay, Phil Desgagné, racontait ne pas savoir quand la rénovation du Palace d’Arvida recommencera. « On espère que ça débute à la prochaine étape [de déconfinement]. On a bien hâte », a-t-il affirmé.