L’installation de bancs de parc à proximité du trottoir où vapotent certains jeunes de l’école secondaire Kénogami a induit en erreur certains parents qui ont cru que les élèves pourraient s’y installer pour vapoter.

Des bancs sèment la confusion à l'école secondaire Kénogami

L’installation de bancs de parc à proximité du trottoir où vapotent certains jeunes de l’école secondaire Kénogami a induit en erreur certains parents qui ont cru que les élèves pourraient s’y installer pour vapoter.

Trois bases de béton ont été coulées au cours des derniers jours sur les terrains de la polyvalente, au coin des rues Cabot et des Étudiants. Des bancs de parc y seront ensuite installés. 

Les aménagements sont faits à proximité de l’endroit où vapotent les jeunes qui fréquentent l’école secondaire. «Les bancs sont installés en collaboration avec la Ville afin d’améliorer le coin où les jeunes prennent leurs pauses. C’est une coïncidence si ça se retrouve dans le coin où les jeunes vapotent. Ils vapotent sur le trottoir, puisque c’est interdit sur les terrains de l’école. Mais les bancs seront installés sur les terrains de l’école. Ceux qui vapotent devront vapoter ailleurs», assure Dominic Arseneau, conseiller en communications à la Commission scolaire De La Jonquière, qui insiste sur le fait que le vapotage est proscrit sur les terrains de la commission scolaire.

«C’est strictement interdit de vapoter sur les terrains de l’école. Même s’il y a déjà de la surveillance, probablement qu’il y aura une surveillance accrue quand les bancs seront installés», a-t-il conclu.