Guy Larouche, directeur général de la Fondation Jean-Allard, et Yanick Gagnon, responsable du don au Club Lions, sont accompagné de Steven Morin, Stéphane Dubé, Pierre-Olivier Riou, aussi du Club Lions de Chicoutimi, ainsi que de Carl Côté, président de la Fondation Jean-Allard.

Des ateliers thérapeutiques pour les jeunes autistes

La Fondation Jean-Allard pourra bientôt offrir des ateliers thérapeutiques mensuels à sa clientèle autiste, grâce à un don de 100 000 $ du Club Lions de Chicoutimi. Une entente de cinq ans a été conclue entre les deux organismes.

Une fois par année, la Fondation Jean-Allard, qui supporte 250 familles touchées par l’autisme au Saguenay-Lac-Saint-Jean, organisait un atelier thérapeutique qui se tenait durant trois jours. Art-thérapie, musicothérapie ; ces ateliers étaient grandement appréciés par la clientèle de la fondation. « Nous pouvions nous permettre de le faire seulement trois jours par année en raison des coûts engendrés. Alors lorsqu’on a appris que le Club Lions voulait nous aider, on a tout de suite monté un dossier », a expliqué le directeur de la Fondation Jean-Allard, Guy Larouche. C’est la première fois que le Club Lions de Chicoutimi conclue une entente sur autant d’années qui implique un aussi gros montant. Le club versera donc une somme de 20 000 $ par année, afin que la fondation puisse mettre sur pied des ateliers thérapeutiques mensuels, pour sa clientèle autiste.

« Nous allons pouvoir engager des thérapeutes, ce qui est vraiment extraordinaire. Lorsqu’on organisait ces ateliers une fois par année, on voyait à quel point c’était apprécié et que ça faisait du bien à nos membres. Maintenant, nous allons pouvoir constater les effets sur le long terme. Selon les études, ce genre de thérapie, qui se tient sur 10 ans, rend l’enfant beaucoup plus débrouillard », souligne Guy Larouche.

Des ateliers d’art-thérapie, de musicothérapie, d’ergothérapie et d’intégration sensorielle, d’aquathérapie et de zoothérapie seront donc proposés aux membres. « On est vraiment contents de participer à ce projet. La Fondation Jean-Allard nous a beaucoup touchés et nous voulions aider », a souligné de son côté Yanick Gagnon, responsable du don majeur au Club Lions de Chicoutimi.

Les ateliers, qui s’adresseront aux jeunes autistes âgés de 4 à 18 ans, leur offriront plusieurs bienfaits, comme développer la confiance en soi, avoir une meilleure connaissance de son corps et de l’espace, de s’exprimer à travers l’art, de relaxer, d’améliorer les relations interpersonnelles ou de développer une meilleure compréhension des émotions, pour n’en nommer que quelques-uns. Les jeunes pourront ainsi évoluer au fil de ces ateliers.

« Il y a des chances pour que l’entente soit prolongée après cinq ans », a ajouté Yanick Gagnon.