Jean-Claude Allaire croit que la solution pour empêcher les accidents dans le secteur des rues Sainte-Marie et Vimy serait de réduire la vitesse et d’installer un panneau clignotant.

Des améliorations réclamées au coin de Vimy et Sainte-Marie

Une collision survenue dimanche après-midi alors qu’une automobile a frappé un lampadaire à l’intersection des rues Vimy et Sainte-Marie, dans le secteur nord de Chicoutimi, incite un citoyen à réclamer l’abaissement de la vitesse dans ce secteur ainsi que l’installation d’un feu clignotant.

Jean-Claude Allaire habite dans le secteur depuis trois ans et il affirme avoir été témoin d’au moins trois accidents dans le virage prononcé des rues Vimy et Sainte-Marie depuis qu’il y réside. Dimanche après-midi, un automobiliste qui circulait dans le secteur a sectionné un lampadaire en trois parties occasionnant des dommages importants au véhicule qui a perdu son liquide de refroidissement, selon les traces laissées dans la neige. Le conducteur a appelé une remorque qui a tiré le véhicule, sans que les policiers ne soient avertis, selon les informations divulguées par M. Allaire. Celles-ci n’ont pu être confirmées par le Service de police de Saguenay.

Selon le citoyen, cette section de rue n’en est pas à un premier accident puisque depuis trois ans, deux autres véhicules ont manqué le virage. L’un d’eux est entré en collision avec un muret de pierres d’un voisin en face de sa résidence.

Le secteur de la rue Sainte-Marie à l’intersection de Vimy a été le théâtre d’un délit de fuite après qu’un conducteur ait mis à plat un lampadaire dans cette courbe prononcée.

Le citoyen affirme que la circulation sur cette rue résidentielle se fait à haute vitesse. Certains automobilistes et camionneurs empruntent la rue qui sert de raccourci, entre autres, pour se rendre au site de l’écocentre, plutôt que d’emprunter la rue Delisle.

M. Allaire croit que l’une des solutions pour éviter des accidents réside dans l’abaissement de la vitesse à 20 km/h ainsi que l’installation d’un panneau clignotant afin de prévenir les automobilistes sur la configuration de la rue.

Les autorités municipales sont prévenues de la situation, selon lui, puisqu’il y a deux ans, une pétition a été signée par une quinzaine de contribuables réclamant des mesures de correction, sauf que rien n’a bougé. Il soutient que le directeur de l’arrondissement, André Martin, et le conseiller Marc Pettersen sont informés de la situation.

Jean Claude Allaire poteau arrache 
 Photo: Jeannot Levesque

Interrogé sur le sujet, le conseiller Pettersen reconnaît qu’il existe une problématique dans ce secteur et c’est pourquoi des panneaux jaunes ont été installés afin de prévenir les automobilistes. Selon lui, l’abaissement de la vitesse à 20 km/h est impossible au plan légal en raison des normes du ministère des Transports. « Je ne crois pas que l’installation d’un feu clignotant ait une grosse influence sur le trafic. Une solution à envisager pourrait être l’installation d’un panneau afficheur de vitesse », explique-t-il. L’installation d’un dos d’âne est à exclure également puisqu’il y en a déjà un peu plus loin sur la rue Vimy.

Le conseiller affirme que les élus discutent actuellement de la possibilité de faire passer la vitesse de circulation de 50 km/h à 40 dans tous les secteurs résidentiels de la ville, ce qui éliminerait bien des plaintes provenant des citoyens.