Nathalie Gagnon, directrice du marketing de DERYtelecom, se réjouit du degré de satisfaction de sa clientèle.

DERYtelecom chérie de ses clients

Les plus petites entreprises peuvent tirer leur épingle du jeu. C’est ce qu’a prouvé DERYtelecom, qui compte quelque 100 000 abonnés dans plusieurs régions du Québec, en méritant la première place du plus récent sondage du magazine Protégez-Vous sur la satisfaction de la population à l’égard des fournisseurs en télécoms.

La compagnie, dont la majorité des employés oeuvrent à La Baie, est arrivée au premier rang ex aequo avec EBOX et Ooma. Plus de 4300 répondants ont participé au sondage mené en ligne. C’est la première fois que DERYtelecom a assez de répondants pour être considérée dans le sondage.

Selon l’article, ce serait les tarifs raisonnables et l’excellence des services de l’entreprise qui lui auraient permis de se démarquer des autres fournisseurs et de terminer loin devant les grands opérateurs comme Bell et Vidéotron.

« C’est sûr qu’on a eu beaucoup de fierté et on a été très surpris, puisqu’on ne savait pas qu’il y avait ce sondage en cours. En plus, Protégez-Vous, c’est un magazine avec beaucoup de notoriété. Être leur choix numéro un, ça nous a rendus très fiers », a souligné la directrice du marketing de DERYtelecom, Nathalie Gagnon.

Elle souligne que cette mention a été très bien accueillie chez les employés de l’entreprise et qu’ils la prennent comme une source de motivation.

La directrice pense que c’est le service personnalisé de l’entreprise qui la distingue des autres. « Je pense qu’on a su conserver un service de proximité. L’ampleur de l’entreprise, qui est toujours une PME, nous permet d’être proches de nos clients », a continué la directrice.

Puisqu’ils sont établis dans de plus petits centres, les employés connaissent souvent très bien leurs clients et peuvent, de cette façon, mieux comprendre leurs besoins et ce qui est important pour eux.

DERYtelecom a aussi tenu à garder ses points de service. Ainsi, les clients peuvent avoir un endroit où aller et un contact humain.

« On a le devoir de faire autrement que les grandes entreprises, parce qu’on n’a pas leurs moyens et on n’a pas nécessairement les mêmes équipements. Il faut donc innover à l’interne pour pouvoir arriver aux mêmes résultats et on y arrive, grâce à l’ingéniosité de nos employés. C’est ça qui fait vraiment la couleur de DERYtelecom », a-t-elle continué.

Les employés sont aussi très polyvalents, note la directrice du marketing, qui reste très près de la réalité des clients, alors qu’elle répond souvent elle-même à leurs appels.

Réalité différente

DERYtelecom est implantée dans 13 régions du Québec, de l’Outaouais aux Îles-de-la-Madelaine. L’entreprise spécialise sa couverture dans les secteurs ruraux et régionaux, étant surtout installée dans les municipalités de 600 habitants et moins.

Avec ce créneau, la réalité de DERYtelecom est bien différente de celle des grands centres. La directrice du marketing image : « Dans les grands centres, on dit qu’on installe un poteau de télécommunication pour dix clients. En ruralité, c’est dix poteaux pour un client. »

Avec ses 460 employés, éparpillés un peu partout sur la province, l’entreprise veut agrandir son offre des services. Aujourd’hui, elle compte environ 100 000 abonnés.

DERYtelecom souhaite continuer à travailler pour garder des prix avantageux pour les gens de la région. « Même si on n’est pas encore tout à fait au même niveau que les centres urbains au niveau de la technologie, on y arrive graduellement. Pour les clientèles qu’on dessert, la majorité des marchés, ça convient à ce qu’ils sont capables de s’offrir avec un bon service et, surtout, un service avec des humains », a-t-elle affirmé fièrement.

+

AMÉLIORER SES PERFORMANCES

Pour la suite, DERYtelecom souhaite perfectionner son offre de service. Que ce soit en modernisant les réseaux récemment acquis, en faisant évoluer les vitesses Internet offertes pour les clients ou encore en lançant des services plus modernes dans les régions éloignées, l’entreprise souhaite continuer sa mission de fournir les services les plus adéquats aux régions rurales ou éloignées.

Les 36 derniers mois ont été chargés pour l’entreprise en termes d’acquisition de réseaux. DERYtelecom doit donc moderniser ces réseaux, qui sont souvent, lorsque mis en vente, archaïques. « Ces travaux de rénovation vont bon train et devraient être terminés d’ici deux ans », a affirmé Nathalie Gagnon, directrice du marketing. 

L’entreprise souhaite également faire évoluer ses vitesses Internet, ce qui améliorera certainement la qualité des services offerts et permettra de subvenir aux besoins de futurs clients.

De plus, DERYtelecom souhaite lancer les services de vidéo à la demande dans plusieurs régions éloignées. « Ces services sont connus depuis deux, trois ans dans les centres urbains, mais dans les ruralités, c’est assez rare », a-t-elle noté. 

Nathalie Gagnon, directrice du marketing de DERYtelecom, se réjouit du degré de satisfaction de sa clientèle.