Dernière messe à l'église Saint-Jean-Eudes

Un important chapitre de la vie paroissiale de Saint-Jean-Eudes à Saguenay s’est tourné, dimanche, lorsque la dernière messe a été célébrée dans les murs de l’église. Le décret de désaffectation du lieu de culte a officiellement été prononcé au terme de la cérémonie, qui a duré un peu plus de 90 minutes.

L’église Saint-Jean-Eudes était remplie au maximum de sa capacité pour l’occasion. 

Plusieurs témoignages se sont succédé dans l’enceinte religieuse, brassant de vives émotions chez plusieurs. 

À la sortie de la messe, les larmes étaient bien visibles sur les joues de quelques personnes.

Lise Pilote était accompagnée de sa tante Huguette Martel pour cette journée spéciale. 

Les deux dames ont fait le plein de souvenirs, et, bien entendu, la nostalgie était présente lorsque les cloches de l’église ont sonné une dernière fois.

« On était toutes les deux présentes à l’ouverture (en 1953) et on est là pour la fin, a partagé Lise Pilote. Ça représente une partie de notre vie. On est sept filles chez nous, et on s’est toutes mariées ici. Mes parents qui sont décédés sont passés par ici. Quand tu penses à tous ces moments qu’on a vécus dans cette église, c’est émouvant. »

« Il ne faut pas trop y penser, a repris Huguette Martel, installée à Saint-Jean-Eudes depuis plus de 70 ans. On se ferme les yeux, et c’est une vie qui déboule. Il y a des souvenirs ici qui ne partiront pas. J’ai vécu des baptêmes, des mariages et des funérailles ici. »

À partir du mois de juin, une célébration aura lieu chaque dimanche à la Maison pour tous, située juste à côté de la désormais ancienne église.

Roger Leblanc, qui a fait partie du comité de sauvegarde de l’église Saint-Jean-Eudes, a transporté la statue emblématique du lieu de culte. 

D’autres objets ont été conservés, dont la pierre d’autel. 

Roger Leblanc, impliqué dans le comité formé pour tenter de sauver l'église Saint-Jean-Eudes, a transporté la sculpture emblématique à l'extérieur du lieu de culte.

Le conseiller et l’évêque absents

Des habitations devraient être construites à l’emplacement actuel de l’église. Les tentatives pour transformer l’église en centre multifonctionnel auront donc été vaines. 

Le nouvel évêque de Chicoutimi, Mgr René Guay, ainsi que le conseiller municipal du secteur, Jean-Marc Crevier, n’étaient pas présents à la messe.