Une centaine de personnes ont passé le test de la COVID-19, mardi, à la clinique de dépistage sans rendez-vous, au Faubourg Sagamie.
Une centaine de personnes ont passé le test de la COVID-19, mardi, à la clinique de dépistage sans rendez-vous, au Faubourg Sagamie.

Dépistage sans rendez-vous: les jeunes répondent timidement

Jonathan Hudon
Jonathan Hudon
Le Quotidien
La clinique de dépistage de la COVID-19 sans rendez-vous au Faubourg Sagamie, à Arvida, a ouvert ses portes mardi. Une centaine de citoyens ont répondu à l’appel du CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean, mais le public cible, les 18-34 ans, a été plus timide.

Lors du passage du Quotidien vers 15h mardi après-midi, une trentaine de personnes faisaient la file pour se faire tester. Du groupe, au moins cinq personnes faisaient partie de la tranche d’âge ciblée. Selon les chiffres fournis par le CIUSSS, 80% des personnes testées mardi étaient des personnes âgées.

Deux jeunes femmes, l’une de 23 ans et l’autre de 18 ans, attendaient depuis une demi-heure et elles n’étaient même pas rendues à mi-chemin dans la file. Malgré tout, elles prenaient leur mal en patience. Rien ne garantissait qu’elles allaient être testées avant la fermeture de la clinique à 16h. Elles se promettaient de revenir si ce n’était pas le cas.

«Ma mère a une maladie et si elle attrape la COVID-19, elle a plus de chances d’en mourir, a invoqué la citoyenne de 18 ans. Je n’ai pas peur du virus, mais il faut penser aux autres et les rassurer, tout en me rassurant moi-même.»

Le temps d’attente ne la dérangeait pas trop non plus, se disant que la marche à suivre était somme toute assez facile. La carte d’assurance-maladie, l’obligation de porter un masque et un peu de patience étaient les principaux ingrédients.

«D’habitude, ça prend un rendez-vous et quand tu présentes des symptômes, on te dit de te mettre en quarantaine à la maison parce que les symptômes ne sont pas assez graves pour subir un test», a-t-elle poursuivi.

Selon le CIUSSS, huit personnes sur dix qui ont passé un test à la clinique de dépistage sans rendez-vous, mardi, étaient des personnes âgées.

«Je trouve ça bien parce que c’est simple. On n’a pas besoin de prendre de rendez-vous donc c’est une bonne idée, mais je pensais qu’il y aurait plus de jeunes, a observé la jeune femme de 23 ans. Ça ne me surprend pas, mais ça me déçoit un peu.»

Une dame présente avec sa belle-mère de 82 ans était venue se faire tester, surtout afin de rassurer son entourage. Ne présentant aucun symptôme associé au coronavirus, elle voulait enlever toute forme de doute sur son état de santé.

«Il n’y a pas beaucoup de cas de COVID-19 dans la région, mais ça prend seulement une personne qui en contamine plusieurs autres et ça recommence. Et ça ne nous tente pas que ça recommence», a-t-elle soulevé.

Au fond de la file, un jeune homme de 23 ans avait sensiblement le même discours. Celui qui a passé un test au début de la pandémie en raison d’un mal de gorge a entendu le message du CIUSSS qui encourageait les jeunes à se faire tester.

«Ce n’est pas agréable, mais ça dure 20 secondes et ça nous permet d’avoir le coeur net», a-t-il énoncé.

La distanciation physique n’a pas toujours été respectée dans la file d’attente, mardi.

Une troisième clinique
Le CIUSSS a annoncé l’ouverture d’une troisième clinique de dépistage sans rendez-vous à Dolbeau-Mistassini, qui se fera jeudi, dans les locaux de la clinique désignée de dépistage, à l’intérieur de l’hôpital. La clinique désignée demeure ouverte les lundis, mercredis et vendredis, mais uniquement pour les personnes qui ont pris un rendez-vous et qui représentent des symptômes grippaux. Les mesures sanitaires sont alors différentes.

On connaît également les détails entourant la clinique mobile du Lac-Saint-Jean. Elle sera en fonction à partir de 13h, mercredi, dans le stationnement du CRDI à Alma, situé au 400 boulevard Champlain. Après une journée complète au même endroit jeudi, la clinique se déplacera à Roberval vendredi, dans le stationnement de l’hôpital. L’horaire pour la semaine prochaine sera dévoilé sur la page Facebook du CIUSSS.

L’organisme rappelle que toute personne symptomatique doit prendre rendez-vous à partir de la ligne COVID-19 au 1 877 644-4545. On prévoit un délai de deux jours entre le test et le dévoilement du résultat. Le CIUSSS demande aussi de respecter la distanciation physique de deux mètres, ce qui a parfois fait défaut, mardi.