Serge, Benoît et Jean-Philippe Bouchard ont fondé la Distillerie du fjord à Saint-David-de-Falardeau.

Départ canon pour la Distillerie du Fjord

La Distillerie du fjord a eu un départ canon en commercialisant son gin aux aromates boréaux Km12 à la Société des alcools du Québec (SAQ). En moins de 24 heures, les 1400 bouteilles vendues dès jeudi en exclusivité au Saguenay-Lac-Saint-Jean ont été écoulées.
Le gin Km12 a été conçu à partir de produits de la forêt boréale avec des ingrédients comme le myrique baumier, le poivre des dunes et des pousses de sapin.
«La SAQ avait calculé que le stock pourrait durer trois semaines. Ce n'est pas vraiment ce qui s'est passé», résume le copropriétaire de l'entreprise de Saint-David-de-Falardeau, Jean-Philippe Bouchard. En entrevue téléphonique dimanche, celui-ci peinait encore à réaliser ce qui s'était passé. «C'est une belle tape dans le dos, on est très heureux.»
Les succursales Sélection de Jonquière, Chicoutimi et Alma ont reçu quelques centaines de bouteilles pour le lancement du produit. Les autres SAQ de la région et du reste de la province devraient mettre leur commande sur les tablettes dans les prochains jours. La Distillerie du fjord avait un contrat de 4800 bouteilles à livrer à la société d'État cet été, et avec le succès d'en fin de semaine, elle doit maintenant en produire autant pour septembre.
Jean-Philippe Bouchard, qui a fondé l'entreprise avec son frère Benoît et leur père Serge, est conscient que le travail de promotion devra être plus intense dans les grands centres. «Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, c'est notre marché naturel. On a fait un gin qui goûte local, nous sommes en plein dans le jardin boréal. Le vrai défi va commencer à l'extérieur de la région.»
Le gin Km12 est conçu à partir de produits de la forêt boréale comme le myrique baumier, le poivre des dunes et les jeunes pousses de sapin. La Distillerie du Fjord travaille également sur d'autres projets dont il n'est pas encore possible de parler. Le processus de commercialisation avec la SAQ prend aussi beaucoup de temps.
«Quand on sert un produit, on veut que la qualité soit au rendez-vous et que ça fasse wow!», assure Jean-Philippe Bouchard.
Dans les dernières semaines, le Km12 s'est démarqué lors de deux compétitions internationales de spiritueux à San Francisco et à New York, où il a notamment remporté la médaille d'or dans sa catégorie.