Denis Villeneuve et Javier Bardem sur le plateau de Dune.
Denis Villeneuve et Javier Bardem sur le plateau de Dune.

Denis Villeneuve en profond désaccord avec Warner Bros

Marc-André Lussier
Marc-André Lussier
La Presse
Après Christopher Nolan, Denis Villeneuve a aussi pris position publiquement à propos de la décision du studio Warner Bros. de lancer tous les films de 2021, y compris Dune, simultanément en salles et sur la plateforme HBO Max aux États-Unis.

Dans un article qu’il signe en exclusivité pour le journal spécialisé Variety, le cinéaste québécois pourfend le studio ayant assuré la distribution de Prisoners, Blade Runner 2049 et Dune.

« Avec cette décision, AT & T [propriétaire de WarnerMedia] a pris en otage l’un des plus importants et respectables studios de l’histoire. Il n’y a absolument aucun amour du cinéma ni du public ici. Tout cela concerne la survie d’un géant de la télécommunication, dont la dette astronomique s’élève à plus de 150 milliards de dollars. Dune est entièrement voué au cinéma et aux spectateurs ; AT&T est voué à sa survie sur Wall Street. HBO Max étant un échec jusqu’à maintenant, AT & T a décidé de sacrifier tout le calendrier de Warner Bros. en 2021 pour attirer l’attention du public. »

S’il reconnaît l’apport positif des plateformes et des diffuseurs en ligne dans l’écosystème télévisuel, Denis Villeneuve veut faire comprendre au public que l’industrie du cinéma, tel que nous la concevions avant la pandémie, ne pourrait survivre sans l’apport de l’exploitation en salles. Un film de l’ampleur de Dune ne pourrait être produit dans un système tenu seulement par les diffuseurs en ligne.

Lire la suite sur lapresse.ca