Denis Lebel

Denis Lebel ne se présentera pas au provincial

Le député de Lac-Saint-Jean, Denis Lebel, n'a pas l'intention de se présenter sous la bannière libérale provinciale lors d'une élection partielle dans Arthabaska.
C'est ce qu'il a indiqué dans une déclaration officielle envoyée au Quotidien. « Je n'ai aucunement l'intention de quitter mes fonctions actuelles. C'est un honneur pour moi de représenter les électeurs de la circonscription de Lac-Saint-Jean et de pouvoir servir comme chef adjoint de l'opposition officielle à la Chambre des communes. Je suis très heureux d'être dans l'équipe conservatrice, car nous sommes le seul parti à Ottawa qui se tient debout pour les Canadiens et Canadiennes qui travaillent fort devant le gouvernement Trudeau qui dépense sans compter. »
Cette affirmation découle du texte publié sur La Presse+ par Denis Lessard qui indiquait que Denis Lebel aurait démontré son intérêt à se présenter dans la circonscription laissée vacante après la mort de la députée Sylvie Roy.
Cette révélation a été qualifiée de non fondée par Denis Lebel lors d'une entrevue accordée à Planète 99,5. Il a indiqué qu'il n'avait pas eu de discussion formelle avec le Parti libéral à ce sujet et qu'il n'a jamais été approché. Par contre, il n'a jamais fermé la porte à une telle éventualité ou à d'autres propositions, en précisant que pour l'instant, il continuait à travailler pour représenter les citoyens de sa circonscription. 
Denis Lebel a même mentionné que des rumeurs l'envoyaient chez les libéraux fédéraux, à un retour à la mairie de Roberval ou dans le domaine privé.
Concernant Yan Plante, il a confirmé qu'il a été son chef de cabinet pendant huit ans et qu'il a toujours fait preuve « d'une très grande intégrité. Il s'agit d'une bulle politique lancée par la CAQ. On va laisser à monsieur Plante de défendre et rétablir sa crédibilité », a-t-il mentionné en entrevue à la radio locale robervaloise.