Les étudiants du Cégep de Chicoutimi Alex Coulombe, Jean-Christophe Gaudreau et Antoine Verreault ont remporté la troisième place du concours intercollégial avec leur engin à propulsion gravitationnelle.

Démonstration d’ingéniosité au Cégep de Chicoutimi

Des dizaines d’étudiants de partout au Québec ont su rivaliser d’ingéniosité, samedi, à la finale nationale de la 27e édition de Science on tourne ! présentée au Cégep de Chicoutimi. L’équipe locale a d’ailleurs remporté la troisième place avec son engin à propulsion gravitationnelle.

Les participants au concours scientifique intercollégial devaient construire un engin capable de tourner autour d’un cercle en respectant plusieurs contraintes techniques et en exploitant leurs connaissances des phénomènes physiques, notamment.

« C’est un bon défi. Dans notre programme, nous sommes habitués à la théorie et aux examens. Là, il fallait des habiletés pratiques, on a beaucoup travaillé en laboratoire. On a aussi demandé de l’aide à des entreprises en soudure. On est vraiment content de notre pointage. C’était vraiment “l’fun” et ça nous a permis d’en apprendre plus sur la conception », confie l’étudiant en Sciences de la nature Jean-Christophe Gaudreau. 

Le trio du Cégep de Chicoutimi, complété par Antoine Verreault et Alex Coulombe, a consacré près de 250 heures au projet. Les jeunes hommes, qui se destinent à des études universitaires en génie et en actuariat, ont compétitionné avec leur quatrième prototype. Celui-ci tournait sur lui-même sous l’effet de la descente d’une masse. « On a pris un principe simple, mais on a optimisé les détails », expliquent-ils.

L’équipe du Cégep de Sherbrooke, composée de Nicolas Lambert, Anthony Marcotte et Olivier Michaud, a marqué le plus de points. Ceux-ci s’accumulaient selon le nombre de quarts de tour complétés par l’engin et sa vitesse. 

Une trentaine d’équipes issues des cégeps de la province ont compétitionné avec un engin à propulsion gravitationnelle.

Des filles au 2e rang

En deuxième position, trois jeunes femmes du Cégep de la Gaspésie et des Îles, campus Carleton-sur-Mer, se sont démarquées avec leur engin au design de girafe. Geneviève Comeau, Cassie-Anaïs Savoie et Alexandra Audet étaient agréablement surprises de leurs résultats. 

« Ce n’est pas notre meilleure matière, on se dirige plutôt vers les sciences de la santé, confient-elles. On a eu tous les problèmes possibles... On a beaucoup utilisé les ressources autour de nous. Notre enseignant voulait qu’on apporte la physique à la maison, et c’est ce qu’on a fait ! »

Les cégeps de La Pocatière et de Jonquière ont respectivement terminé quatrième et cinquième sur 27 équipes.

Le développement de la culture scientifique chez les jeunes est un objectif du concours Science on tourne!