Archives le quotidien, michel tremblay

Démographie au Saguenay-Lac-Saint-Jean: le nombre de décès dépasse les naissances

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean enregistre un accroissement naturel négatif pour la première fois. En 2018, le nombre de décès répertoriés dans la région a dépassé le nombre de naissances.

Jeudi, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) a dévoilé de nouvelles données sociodémographiques provisoires. Les statistiques dévoilent notamment que le Saguenay–Lac-Saint-Jean a enregistré 2491 naissances et 2598 décès en 2018.

La région enregistre donc un accroissement naturel négatif (-107) pour une première fois. Il était de +48 en 2017 et de +358 en 2016. En 1996, il était de +1051 et en 1986, de +2286.

Le nombre de naissances a légèrement diminué au Saguenay–Lac-Saint-Jean depuis 2017, année où on en dénombrait 2527. Dix ans plus tôt, en 2008, on en dénombrait 2810. En 1986, la région comptait 3981 nouveau-nés.

Le nombre de décès a quant à lui augmenté. En 2017, on en avait répertorié 2479. En 2008, on en comptait 2162 et en 1986, 1695 décès avaient été comptabilisés.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean rejoint donc les trois régions du Québec qui, depuis quelques années, enregistrent plus de décès que de naissances. Il s’agit de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (-366), du Bas-Saint-Laurent (-468) et de la Mauricie (-804).

L’ISQ demeure prudent dans ses commentaires, car il s’agit de données provisoires. On observait une tendance depuis quelques années, mais on ne place pas pour autant la région dans la catégorie de celles en déclin démographique. Pas pour l’instant, du moins, mais on indique qu’on va finir par en arriver là en raison du vieillissement des boomers, qui vont enrichir la colonne des décès d’ici quelques années.

D’ailleurs, même si pour l’ensemble du Québec, on parle plutôt d’un accroissement naturel positif d’environ 15 000 en 2018, on sait que le bilan naissances-décès sera négatif dans 30 ans.

Un total de 83 800 naissances ont été recensées dans la province en 2018, un nombre similaire à 2017, où 83 855 naissances avaient été répertoriées.

Le nombre d’enfants par femme a quant à lui très légèrement diminué passant de 1,70 en 2017 à 1,69 en 2018 au Saguenay–Lac-Saint-Jean. La moyenne pour l’ensemble du Québec suit la même tendance. Il est passé de 1,60 en 2017 à 1,59 en 2018.

Au cours des dernières décennies, le taux de fécondité a diminué chez les femmes de moins de 30 ans et augmenté chez les plus de 30 ans. L’âge moyen à la maternité au Québec s’établit à 30,7 ans en 2018, poursuivant une tendance à la hausse. En 2018, un peu plus de garçons (42 700) que de filles (41 100) sont nés au Québec.

Un total de 653 mariages ont été célébrés dans la région en 2018, un nombre légèrement supérieur à l’année 2017, où 635 couples avaient décidé de se marier.

Au Québec, le nombre de mariages est demeuré stable avec un peu plus de 22 800 unions en 2018, un nombre presque identique à celui de 2017 (22 883).

Finalement, au Québec, l’espérance de vie des hommes est de 80,7 ans ; celle des femmes, de 84,2 ans, ce qui permet à la province de figurer parmi les trois enregistrant la plus grande espérance de vie avec l’Ontario et la Colombie-Britannique. avec normand boivin