La majorité des pistes qui traversent une rivière ou un lac sont accessibles aux motoneigistes

Déjà sur les cours d'eau

Les motoneigistes peuvent s’aventurer sur les cours d’eau plus tôt que l’an dernier. Les différents clubs ont déjà balisé la majorité des pistes qui traversent une rivière ou un lac.

« On a fait des tests de glace la semaine dernière sur la rivière Ashuapmushuan et tout est sécuritaire. Les gens peuvent circuler sur nos pistes dans ce secteur sans problème. On est vraiment plus tôt que l’an dernier », constate Bernard Tremblay, président du Relais des buttes, à Saint-Félicien. 

Au Club de motoneigistes Lac-Saint-Jean, on confirme également que les sentiers qui se trouvent sur des cours d’eau sont sécuritaires depuis quelques jours.

« Nos pistes passent sur la rivière grande Décharge, sur une portion du lac Saint-Jean à Saint-Gédéon et sur le lac Kénogami. On n’a pas terminé d’installer toute la signalisation dans ces secteurs, mais ils sont sécuritaires. Nos tests de glace ont été faits », précise Gaétan Gagné du club jeannois.

Éric Morin du Club Passe-Partout confirme également que les cours d’eau sont sécuritaires et seront tous balisés jeudi. 

« On est vraiment à l’avance cette année. L’an dernier, on a commencé à aller sur le lac Saint-Jean à la fin janvier », pointe Éric Morin, président du club qui s’occupe du secteur Roberval à Desbiens. 

« Les tests ont été faits sur les cours d’eau et ils sont praticables. Mais ils seront balisés jeudi. Le seul endroit qui est normalement plus long avant de circuler dessus, c’est dans le secteur rivière Ouiatchouan, devant le site de Val-Jalbert. Mais jeudi, ça sera officiellement ouvert avec la signalisation appropriée. Tous les autres secteurs, comme Lac-Bouchette et nos pistes sur le lac Saint-Jean, sont sécuritaires depuis quelques jours déjà », ajoute-t-il.