Dégâts majeurs chez Suspension Turcotte

Un incendie a causé de lourds dommages, jeudi midi, au bâtiment de l’entreprise Suspension Turcotte, située dans le parc industriel d’Alma. Une vingtaine de pompiers ont tenté de limiter les dégâts. Le propriétaire pense déjà à la suite et envisage une reconstruction.

Les flammes se sont déclarées dans la portion garage du 970 avenue Bombardier. Un passant a contacté le 911 à 12 h 23 et plusieurs autres appels ont signalé la présence de fumée noire. Une alarme générale a été déclenchée quelques minutes plus tard, avant même l’arrivée de la première équipe sur le site.

Alors que les pompiers étaient toujours en action, jeudi après-midi, le propriétaire de l’entreprise, David Gagnon, envisageait une reconstruction des lieux.

« C’était le garage des garages au Saguenay-Lac-Saint-Jean et même en dehors de la région. Je suis jeune et je suis fait fort. Je suis né dans ce garage. Mon père m’y amène depuis que j’ai deux ans. Dès que j’ai eu terminé l’école, je ne voulais rien faire d’autre que de travailler au garage. J’ai fait toutes les étapes pour en arriver là », a raconté, avec émotions, le propriétaire de l’entreprise qui se trouvait dans son autre commerce au moment de l’incendie.

« C’est une entreprise familiale. Les gars, ici, je les ai tous aidés. Tantôt, c’est probablement eux qui vont m’aider », a-t-il ajouté.

Le jeune entrepreneur, qui possède un autre commerce à Saguenay, sera en mesure d’offrir du travail à des employés au courant des prochaines semaines. Devant l’épreuve, M. Gagnon se rabat sur son équipe de travail qu’il qualifie de famille. « On est fait fort. J’ai vraiment une belle gang », a-t-il conclu.

Des matières dangereuses

« Nous avons reçu plusieurs appels de citoyens qui constataient la fumée noire qui sortait du bâtiment. Des gens se trouvaient à l’intérieur puisque les employés prenaient leur repas. Ils ont quitté rapidement le bâtiment », a expliqué le directeur du Service de prévention des incendies de la Ville d’Alma, Bernard Dallaire.

Étant donné la présence de différents types de matières dangereuses, les pompiers ont procédé à une intervention plus complexe qu’à l’habitude. Plusieurs bouteilles d’acétylène et d’oxygène ainsi que d’autres gaz reliés aux travaux de l’entreprise se trouvaient sur place. Des véhicules se trouvaient également dans le garage. La présence d’un camion-citerne ayant contenu du diesel aurait été signalée.

« La portion garage est lourdement impactée. La portion administration et service à la clientèle a été légèrement touchée. Par contre, la fumée, la suie et la chaleur ont causé des dommages », ajoute M. Dallaire.

Plusieurs employés, massés en bordure du périmètre de sécurité, regardaient la scène, impuissants. Des dizaines de curieux et autant de véhicules étaient massés en bordure de la rue des Pins.

L’épais panache de fumée était visible du centre-ville d’Alma.