Défi réussi pour Alma en transition

Les citoyens qui ont répondu à l’appel du mouvement Alma en transition qui suggérait de réduire son empreinte carbone pendant 30 jours se sont approchés de l’objectif de 10 %. Les 84 participants au défi ont réalisé une réduction de leur émission de carbone de 9,7 %.

Les plus grandes améliorations se situent au niveau de l’alimentation et du transport alors que les données reliées aux biens de consommation sont restées presque inchangées.

« C’est un début vers plus. La mission sera accomplie lorsque ce sera partagé et que l’initiative fera des petits », commente le membre d’Alma en transition et initiateur du projet, Jean Westphal.

La compilation des résultats a permis de dénoter une réduction des émissions de CO2 de 38 % au niveau de l’alimentation. « Les participants ont fait un effort d’approvisionnement local. Une réduction de la consommation de viande et une augmentation des repas végétariens ont été soulignées », explique M. Westphal. Les efforts de covoiturage ont permis de réduire la production de CO2 relative au transport de 12 %. Le climat et l’étendue de notre région empêchent des améliorations considérables.

Les participants contactés se sont montrés davantage interpellés au terme du défi. « Ceux qui ont répondu à notre appel sont des gens déjà conscientisés. Ils ne partent pas de si loin que ça », conclut M. Westphal.

Les retombées du défi d’un mois se font déjà sentir. Déjà, 78 % des participants ont prévu compenser leurs émissions de carbone notamment via le programme Carbone boréal qui assure une plantation d’arbres au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« C’était un projet-pilote. On l’a retravaillé pendant le défi. Encore aujourd’hui, on voit des éléments qui pourraient être améliorés », confie un autre membre d’Alma en transition et créateur de ce défi régional, Benoit Poiraudeau.

Le projet pourrait renaître sous une autre version. Les bénévoles travaillent à un calculateur en ligne qui permettrait d’obtenir des résultats en continu.

Marche pour l’environnement

En plus du défi de réduction de l’empreinte carbone, les deux membres d’Alma en transition consacrent leurs temps libres à organiser la prochaine marche pour le climat. Environ 1000 personnes sont attendues lors de l’événement qui se tiendra le 27 avril prochain.

Des participants du Saguenay pourraient se joindre à l’activité. Par ailleurs, une activité de « plogging », qui consiste à amasser des déchets pendant un parcours de course, se tiendra simultanément. L’activité organisée conjointement avec la marche est le projet de fin d’études d’une étudiante du Collège d’Alma. Le circuit de course se déroulera parallèlement à la marche dont le parcours reste à définir.