Défi aquatique pour les cadets de l'aviation

Les cadets de l’aviation ont réalisé leur épreuve aquatique, samedi, au Club de voile du Saguenay. Dans le cadre de leur camp d’été de six semaines, les cadets ont dû prouver qu’ils étaient capables de survivre et d’aider les autres en cas d’écrasement d’avion dans un milieu aquatique.

Il y avait 47 jeunes, garçons et filles, qui participaient à l’activité, âgés de 14 à 17 ans. L’épreuve de la journée consistait à sauter dans l’eau froide de la rivière Saguenay, se rendre à plusieurs canots, où attendaient des cadets cadres, le tout, en équipe d’environ sept personnes. Pour que la simulation s’approche le plus possible de la réalité, les cadets devaient nager avec tout leur équipement. À chaque canot, un nouveau défi les attendait. Par exemple, à la première embarcation, deux jeunes devaient ne plus bouger et jouer les inconscients, tandis que les autres devaient leur faire effectuer deux tours du bateau, en position sécuritaire. À une autre, ils devaient répondre à des questions sur l’hypothermie, tout cela en restant dans l’eau.

Les cadets de l'aviation avait plusieurs épreuves à réaliser, lors de leur défi aquatique.

Le Capitaine Maxime Legault, représentant aux affaires publiques du camp d’été des cadets de Bagotville, était présent pour superviser les activités et répondre aux questions des journalistes. Il semblait très fier du déroulement de la journée. « L’objectif est de reproduire les problèmes que rencontreraient les cadets en cas d’écrasement d’avion dans un cours d’eau, et leur apprendre ce qu’ils devraient faire pour survivre à tout ça », a affirmé le capitaine. « Mais aujourd’hui, avec les activités, nous avons la chance de rendre cet exercice ludique », a-t-il commenté.

Le camp d’été, qui dure six semaines pour les cadets de l’aviation, se terminera le 11 août. C’est la seule journée où ils pratiquent une activité aquatique, comme celle-ci, et la participation est le caractère principal de l’évaluation. Leur épreuve finale, qui se tiendra au début du mois d’août, consiste à faire une activité de survie en forêt, d’une durée de sept jours, en solo.

D’autres cadets présents

Deux autres classes de cadets étaient présentes sur l’eau, et profitaient de la belle journée d’été. Un cours de voile élémentaire était offert à une quarantaine de jeunes âgés de 13 à 15 ans. De plus, d’autres cadets suivaient un cours de matelotage élémentaire.

D'autres cadets suivaient un cours de voile élémentaire.