Déception à Saint-Félicien

SAINT-FÉLICIEN - Les patineurs des Éclairs de Saint-Félicien étaient très déçus que leur idole Marianne Saint-Gelais ne se qualifie pas pour la finale du 500 mètres aux Jeux olympiques de Sotchi.
Réunis dans la grande salle du cinéma du Zoo sauvage de Saint-Félicien, les patineurs et des citoyens de la ville étaient sur le bout de leur siège pendant les 45 secondes de course de Marianne. Un silence religieux régnait dans la salle. Sa troisième position derrière l'Italienne avec deux tours à faire laissait présager le pire. Hélas.
Un grand soupir de déception a été poussé par les  quelque 150 personnes présentes, certains les yeux pleins d'eau devant la fatalité de cette course. Le rêve de médaille de Marianne au 500 mètres s'envolait.
«Je suis vraiment déçu pour Marianne. Je pense qu'elle pouvait monter sur le podium. Sa vague était très forte et elle n'a pas pu profiter d'une ouverture, retardée par l'Italienne», mentionne Louis Moison un jeune de dix ans qui rêve lui aussi aux Olympiques.
Malgré la déception, les gens étaient unanimes pour saluer la prouesse de Marianne de faire partie des huit meilleures au monde dans cette discipline très relevée.
La suite dans le Quotidien de demain.