Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Début de la vaccination chez Rio Tinto [VIDÉO]

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Rio Tinto accueille depuis lundi ses employés sur son site de vaccination du manoir du Saguenay, à Arvida, et compte administrer 30 000 doses de vaccin à cet endroit d’ici le mois d’août, en suivant l’ordre des priorités du ministère de la Santé et des Services sociaux.

L’entreprise a organisé une visite pour les médias afin d’expliquer le fonctionnement de la clinique et présenter l’organisation physique des lieux. Les personnes qui entreront dans la clinique suivront un parcours à sens unique du début à la fin de leur visite.

« Nos spécialistes « ceinture noire » en sécurité ont participé au projet. On a réussi à faire la transformation dans un mois avec l’aide du CIUSSS », a déclaré le directeur des opérations pour le Québec de Rio Tinto, Sébastien Ross. 

La gestionnaire Marie-Josée Boily, qui occupe d’autres fonctions chez Rio Tinto, a été chargée de diriger les opérations et sera responsable de cette clinique de vaccination. Elle a indiqué lors de la visite que le travail s’était effectué rondement avec la collaboration des différentes équipes.

Le centre de vaccination, toujours selon Sébastien Ross, est une copie conforme des centres de vaccination développés par le CIUSSS pour accueillir la population dans l’ensemble de la région. Les personnes qui seront vaccinées dans ces centres recevront des services identiques à ceux dispensés dans les cliniques du CIUSSS et recevront les mêmes vaccins en fonction des arrivages. Les personnes vaccinées cette semaine recevront des doses de la compagnie Pfizer.

La société offre en premier lieu des plages pour la vaccination de ses employés, des entreprises de sous-traitance et les membres des comités du milieu et de la population en général si des plages sont suffisantes. Les employés de Rio Tinto n’ont pas l’obligation de se faire vacciner.

L’entreprise considère cependant que la vaccination va permettre de sécuriser l’ensemble de ses opérations.

Le directeur des opérations de Rio Tinto au Québec Sébastien Ross et la gestionnaire du site de vaccination Marie-Josée Boily ont accueilli les médias au manoir du Saguenay qui a été transformé en centre de vaccination avec une salle de premiers soins.

Rio Tinto a réussi à éviter les éclosions dans l’ensemble de ses usines depuis le début de la pandémie. Le personnel administratif a été placé en télétravail, à l’exception du centre opérationnel aluminium, situé sur le terrain du manoir du Saguenay.

« Il n’y a pas eu de problème pendant la première vague, mais nous avons eu plusieurs travailleurs qui ont été retirés au début de la deuxième vague. Il s’agissait de la transmission communautaire et nos règles d’isolement étaient plus strictes que celles de la Santé publique », a ajouté le patron de Rio Tinto.

Rio Tinto espère administrer 30 000 doses d’ici le mois d’août. 

L’entreprise n’accorde pas de période de congé pour la vaccination pendant les horaires de travail. Elle recommande à son personnel de prendre rendez-vous lorsqu’ils sont en période d’arrêt dans leur horaire régulier.

La clinique de vaccination ouverte lundi au manoir du Saguenay est possiblement le dernier événement majeur à se dérouler dans cet immeuble magnifique. Le personnel de l’entreprise est en télétravail et Rio Tinto a entrepris une démarche avec la communauté sur l’avenir de ce site.

L’entreprise compte déménager le centre opérationnel aluminium dans le quartier général du complexe Jonquière. Selon Sébastien Ross, aucune décision finale n’a été prise, mais la réflexion va se poursuivre. Il serait surprenant que le personnel déplacé en télétravail retourne au manoir à la fin de la pandémie.