La CSN régionale a invité des candidats des principaux partis, lundi soir, à Alma. Des candidats provenant de trois circonscriptions ont participé au débat.

Débat de la CSN: la CAQ ciblée

Le Lac-Saint-Jean était fort bien représenté lors du débat régional orchestré par la Confédération des syndicats nationaux (CSN) régionale alors que trois des cinq candidats de la circonscription Lac-Saint-Jean y participaient devant une salle comble. La CAQ et le PLQ ont été la cible de nombreuses questions lors de ce débat découlant de la plateforme régionale de revendications.

Organisé à Alma, les candidats Éric Girard (CAQ), Mathieu Huot (PLQ) et Manon Girard (QS) accueillaient Sylvain Gaudreault (PQ) de Jonquière et Tommy Philippe (PV) de Chicoutimi. Pendant deux heures, les candidats provenant de trois circonscriptions ont répondu aux questions formulées par des membres CSN.

La CAQ et le PLQ auront été particulièrement écorchés par la première question dédiée à la santé. La représentante de Québec solidaire n’a pas hésité à mettre en opposition le refus du salaire minimum à 15 $ de l’heure des deux partis et le désir d’augmenter les services dans le domaine de la santé.

« À Québec solidaire, l’environnement, c’est notre priorité. Si on ne prend pas soin de l’environnement, on n’aura plus de planète. On a beau promettre n’importe quoi, ça ne marchera pas », a répondu celle qui porte les couleurs de Québec solidaire dans Lac-Saint-Jean, Manon Girard, lors du deuxième segment dédié à l’environnement.

Le candidat de la CAQ, Éric Girard, a dû répondre à de nombreuses questions concernant les CPE. « Pour nous, c’est un réseau extrêmement important auquel on croit [...]. Pour nous, ce n’est pas un modèle d’affaires, c’est l’éducation de nos enfants », a mentionné le péquiste Sylvain Gaudreault.

La forêt n’aura pas été oubliée dans ce débat dont les questions découlent des réponses à un questionnaire transmis à des milliers de membres. « Pour maintenir ces emplois, il faut partir de la base. Il faut garantir l’approvisionnement en bois. À la CAQ, on propose de mettre cela sur au moins trois ans », a répondu Éric Girard. Une proposition qui fut appuyée par le député sortant de Jonquière Sylvain Gaudreault qui souhaite, lui aussi, une plus grande prévisibilité. Questionnée par le candidat péquiste, la candidate de Québec solidaire a réfuté l’affirmation que son parti souhaitait nationaliser la forêt.

Le problème des horaires de faction des paramédics aura été l’occasion d’inverser la vapeur. Plutôt que de répondre à la question, Éric Girard a plutôt demandé des solutions au président des paramédics du Saguenay-Lac-Saint-Jean-Nord, Jean-Daniel Tremblay. « Quand on dit investir dans la base, les paramédics en font partie. Ils sont la première ligne », a ajouté le candidat du Parti vert, Tommy Philippe.

Médias
La situation des médias régionaux et la SAQ, deux sujets amenés au débat par le président Conseil central des syndicats nationaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Engelbert Cottenoir, ont été les seuls sujets à la base d’une bonne entente entre les cinq candidats. «

Une partie de notre plan, c’est d’aider à la numérisation », a expliqué le candidat du PLQ, Mathieu Huot.