Amandine Train, Anne-Laure Jarnet, Fabien Fournier et Julien Guellerin, l'équipe de Noob, une websérie française, ont rencontrés leurs fans lors de la convention SagGeek.

De la France à Saguenay pour SagGeek

En une quinzaine d'années, les créateurs de la websérie française Noob sont passés d'épisodes diffusés sur YouTube à la production de trois longs métrages et à la publication de plusieurs bandes dessinées, mangas et romans. Les leaders du « crowdfunding » en Europe sont de passage à Saguenay pendant la fin de semaine pour participer à SagGeek, une convention d'amateurs de films, séries et jeux vidéos.
« Tout est parti d'une websérie autoproduite qui était diffusée sur Internet, sur le thème des jeux en ligne massivement multijoueurs (MMORPG). C'est l'histoire d'une équipe qui n'est pas très douée. Un "noob", c'est quelqu'un qui joue depuis longtemps, mais qui est toujours mauvais. C'est un peu péjoratif. Les héros sont des "noobs", mais un peu différents », explique le créateur de la série, Fabien Fournier.
L'univers inventé par M. Fournier et son équipe s'est élargi au fil du temps, et les amateurs peuvent retrouver les histoires sur différentes plateformes. « C'est un peu le principe de Star Wars. Chaque support est indépendant. On peut lire seulement la bande dessinée, par exemple. On ne retrouvera pas les mêmes histoires partout. Ce sont toutes des histoires inédites », mentionne M. Fournier.
La série Noob existait depuis sept ans lorsque l'équipe s'est lancée dans la vague du « crowdfunding », c'est-à-dire que les fans s'occupent du financement en faisant des dons et donnant de l'argent en retour de quelques exclusivités. « On était arrivé au bout de ce qu'on pouvait faire en s'autoproduisant, et on s'est demandé ce qu'on pouvait faire pour franchir une autre étape, continuer à s'améliorer. Le "crowdfunding" correspondait parfaitement à l'état d'esprit de notre communauté, qui déjà essayait de nous aider en faisant des dons », poursuit le créateur de la série.
Noob a connu le record d'Europe de « crowdfunding », recevant 681 000 euros lors de leur première campagne de financement, et 100 000 euros lors d'une campagne de rattrapage, pour ceux qui n'avaient pas pu y participer la première fois.
« On n'a pas autant d'abonnés que certains youtubers. On a 250 000 abonnés, mais les youtubers plus populaires peuvent avoir jusqu'à un million, deux millions, ou même 10 millions. Sauf que notre communauté est très active et très impliquée. Ce sont des gens qui nous ont toujours soutenus », ajoute l'un des acteurs de la série, Julien Guellerin.
Il s'agit de la première visite de l'équipe de Noob au Saguenay-Lac-Saint-Jean, même si les Français sont venus au Québec à plusieurs reprises lors de convention ou de colloque. Malgré tout, le créateur de la websérie avoue être toujours surpris de la popularité de Noob dans la province.
Lors du passage du Quotidien à SagGeek, samedi matin, plusieurs personnes étaient installées devant leur table pour discuter avec le créateur et les acteurs ou acheter les livres et bandes dessinées offerts sur place.
La convention SagGeek, qui en est à sa deuxième édition, se déroule toute la fin de semaine, à l'hôtel Delta. Sur place, on y retrouve des artistes, des costumes, des jeux vidéos « vintages » et de la réalité virtuelle. Les amateurs de « cosplay », ceux qui se déguisent en personnages de films ou jeux vidéos, sont également à l'honneur. Ils ont d'ailleurs pu participer à un concours et recevoir les commentaires de juges de haut calibre provenant de Montréal et Québec.